Le Secret de Château-Poudlard



Une organisation criminelle a ourdi un sombre complot pour prendre le pouvoir sur Terre. Tout espoir est-il perdu ? Non, car un habile héros veille au grain. Qui ? Vous le saurez en lisant cette histoire.




Une tranquille matinée d'été s'achevait à Métroville. L'inspecteur Gadget finissait de tailler sa haie pendant que sa nièce Sophie lisait un roman à l'ombre d'un pommier, son chien Finot endormi à ses pieds.

La jeune fille baissa son livre et s'adressant à son oncle demanda :

Mais l'inspecteur fut interrompu par un bruit de téléphone venu d'on ne sait où.

Tirant une antenne de son pouce, il porta alors sa main devant sa bouche et susurra :

L'inspecteur se mit alors à se glisser contre la haie puis à se cacher derrière les arbres fruitiers et passer en catimini derrières les arbustes exactement comme s'il était entouré d'une armée d'ennemis. Il continua ce singulier manège jusqu'à ce qu'il ait atteint un nain de jardin qui trônait bien tranquillement au milieu de la pelouse. S'approchant comme si de rien n'était, il s'arrêta à côté de l'anodine statuette en chuchotant :

Aussitôt, le chapeau du nain se souleva sans crier gare et la tête moustachue du Commissaire apparu, pipe au bec, un rouleau de papier fiché dans le fourneau de la dite bouffarde.

Hélas, la boulette alla se loger dans la brouette que tenait le nain, juste sous le nez du Commissaire qui ne put retenir un cri d'effroi. Trop tard ! Dans une assourdissante explosion, le message s'autodétruisit ne laissant du malheureux nain qu'un anneau de plâtre autour du cou du Commissaire qui gisait maintenant au fond d'un cratère fumant.

Pendant ce temps, ni Sophie ni Finot qui se trouvaient toujours sous leur arbre n'avaient rien perdu de la conversation. Préoccupée, la petite fille demanda à son chien :

A ce moment précis, l'inspecteur passa près de l'arbre et avisant sa nièce et leur chien leur dit :

Et tous trois partirent faire leurs valises.

Le lendemain soir, la Gadgetomobile se gara à Pré-au-Lard, devant l'auberge des 3 Balais au grand étonnement des sorciers présents. L'inspecteur et sa famille sortirent de la voiture et se dirigèrent vers l'intérieur de l'auberge. Avisant Madame Rosmerta, l'aubergiste, qui se tenait derrière son comptoir, il alla résolument vers elle puis prit son air de conspirateur pour s'adresser à la brave femme qui le regardait avec des yeux ronds tandis qu'une main équipée d'une carte de policier sortait de son chapeau.

Pendant que cette conversation avait lieu à l'auberge, un périscope dépassant de la surface du lac du Château n'avait rien perdu des évènements. De son sous-marin, le Docteur Gang préparait déjà sa vengeance !

Un peu plus tard, l'inspecteur sortait de la mairie accompagné de Sophie et Finot.

Et tout deux se séparèrent. Pendant que Sophie se dirigeait vers le centre du village, Finot se mit à suivre l'inspecteur, affublé d'une robe de sorcier et d'un chapeau pointu. Gadget, lui, avait déjà rejoint le faux enseignant et avait engagé la conversation.

Et l'agent emmena Gadget vers la cabane, Finot sur leurs talons. Arrivé sur place, il fit entrer le policier dans la masure en ruine.

Puis pour lui-même : tu ne risques pas de ressortir mon gaillard, notre madgoule mécanique ne fera qu'une bouchée de toi, hahaha !

Finot qui venait juste d'arriver au coin de la Cabane ne put s'empêcher de retenir un aboiement apeuré en entendant la dernière phrase du Professeur. Comme celui-ci s'éloignait, le chien se glissa silencieusement vers la porte de la maison. A l'intérieur, Gadget avait déjà commencé à chercher d'hypothétiques indices.

Aussitôt une main équipée d'une loupe sortit de son chapeau et vint se placer face à ses yeux. Mais pendant qu'il inspectait le plancher à la loupe, une porte s'ouvrit discrètement derrière lui, laissant le passage à une curieuse créature en métal imitant vaguement un être humain qui aurait eu une mâchoire aux crocs surdimensionnés et d'énormes griffes tranchantes. La madgoule s'approchait dangereusement de Gadget lorsque celui-ci s'exclama :

Aussitôt une énorme maillet surgit de son chapeau en battant l'air vigoureusement. Trop proche la madgoule reçut un violent coup sur le crâne et s'écroula par terre, assommée, en rendant un terrible son de cloche.

A ce moment-là, la madgoule se releva, secoua la tête et se dirigea à son tour vers l'escalier. A cet instant précis, Finot ouvrit la porte qui émit un grincement épouvantable et se mit à fouiller des yeux la pièce d'entrée. Entendant ce bruit, Gadget se retourna et aperçut la bizarre silhouette.

Celui-ci prit alors les pattes à son cou et fuit par la porte d'entrée. Instantanément, une paire de patins jaillit de la semelle des ses chaussures avec un bruit de ressort. Puis avisant les restes de la madgoule :

Caché derrière une poubelle, Finot poussa un soupir de soulagement en voyant son maître sain et sauf tandis que l'agent Lakharkasse fulminait de rage derrière le coin d'une maison. A ce moment un bruit retentit dans la robe de ce dernier. Au fond du lac, son maléfique venait de l'appeler.

A ce moment, une antenne, un micro et un mini-écran surgirent de son collier et Sophie apparut sur l'écran.

La jeune fille se trouvait sur la place du village, à côté d'une auberge. Sur la terrasse, des sorciers attablés mangeaient de la tourte aux citrouilles arrosée de biéraubeurre dont le parfum embaumait l'atmosphère. Regardant tout autour d'elle, elle semblait un peu perplexe.

Mais avant qu'elle ai pris le livre dans son sac, elle sentit quelque chose qui faisait remuer sa couette. Elle voulu se retourner mais trop tard ! Une main s'abattit sur sa bouche tandis qu'un bras était passé autour de sa taille.

Hermione se mordit la lèvre et fini par avouer :

Et tous s'en furent vers le Château.

Pendant ce temps, l'inspecteur Gadget avait retrouvé le professeur Lakharkasse et l'apostrophait :

Cette fois-ci tout se passa normalement et les pales d'hélicoptère et leurs commandes jaillirent du chapeau de l'inspecteur, l'emmenant dans les airs, lui et Lakharkasse, passablement épouvanté.

Voyant son maître s'échapper ainsi, Finot se demandait que faire et regardait autour de lui quand il avisa un groupe de sorcier qui s'entraînaient avec leurs balais volants. Fonçant à toute vitesse, il s'empara de l'un deux et fila lui aussi dans les airs ... avec forces looping et vrilles, le balai acceptant difficilement le pilotage de ce novice pour le moins malhabile.

Quelques instants plus tard, une statue coulissa toute seule dans un couloir puis se remit en place. Puis une porte s'ouvrit toute seule sur une classe vide et tout à coup, les 4 amis apparurent d'un coup comme Harry rabattait sa cape d'invisibilité.

Il saisit alors sa baguette et dit en la posant sur le parchemin :

Aussitôt, un ensemble très complexe de lignes et points mouvants se dessina seul sur le parchemin.

En effet, à quelques couloirs de là, Finot venait de faire un atterrissage brutal contre une statue tandis que le balai repartait seul vers le village. Il suivait de peu l'inspecteur qui lui était passé tranquillement par une fenêtre ouverte et s'était posé sans casse après avoir déposé le faux professeur au sol.

Finot suivait tout du regard, caché derrière un angle du couloir lorsqu'une main se posa sur son épaule. Il se retourna pour se retrouver face à Sophie et poussa un soupir de soulagement.

Rapidement et en utilisant la Carte, le petit groupe rejoignit le couloir où se trouvait déjà l'inspecteur.

Il se retourna et se retrouva nez à truffe avec la triple face de Touffu, le redoutable cerbère.

Immédiatement, ses jambes s'allongèrent grâce à de formidables ressorts. Touffu se jeta sur lui mais ne réussit qu'à attraper un des ressorts, tirant à lui le policier. Avisant une poutre, celui-ci tendit les mains en lançant :

Soudain, un son de flûte retentit figeant sur place l'animal qui tomba immédiatement endormi. Puis, avisant une trappe au sol : Puis, utilisant la lumière jaillie de son doigt, il examina la cavité. Utilisant son hélicoptère, il survola la plante qui envahissait le fond de la salle et atteignit une porte qu'il franchit.

En effet, le faux professeur venait d'arriver dans la salle un balai à la main et il se pencha sur la trappe en rageant :

Les enfants se penchèrent également au-dessus de la trappe et Sophie demanda :

Pendant ce temps, l'inspecteur était arrivé dans la salle de l'épreuve des clés en compagnie de Lakharkasse. Tout autour d'eux volaient une multitudes de clés ailées. Au fond de la salle, il y avait une porte en bois massif d'aspect rébarbatif.

Il fit ainsi apparaître un passe-partout qu'il enfonça résolument dans la serrure. Après 2 ou 3 minutes d'effort, il réussit à ouvrir le battant.

Là, il se trouva face à face avec un énorme jeu d'échec dont les pièces faisaient au minimum 3 mètres de haut.

Mais avant qu'il ait eu une réponse, la reine blanche qui se trouvait juste à côté d'eux, se retourna en brandissant son sceptre et, furieuse de se trouver face à un ignare, l'abattit sur les deux hommes, les envoyant valser à travers une baie vitrée. Poursuivant leur lancée, ils s'abattirent dans les buissons du parc, presque aux pieds du Commissaire Gonthier qui venait d'arriver en hélicoptère.

Sophie et ces nouveaux amis regardaient la scène en riant lorsque soudain, la surface du lac se déchira pour laisser passer un curieux véhicule volant. Une fois de plus, le Docteur Gang s'échappait. Il fulminait au volant de sa madmobile :

Quinze jours plus tard, Sophie faisait ses adieux à ses trois amis sorciers pendant que son oncle enfermait les bagages dans le coffre de la gadgetomobile.

mais à ce moment précis, l'inspecteur qui transportait deux valises superposées ne vit pas Finot qui dormait par terre et le heurta avec son pieds. Perdant l'équilibre, il s'affala de tout son long, recevant sur la tête ses valises.

Relevant la tête, des chaussettes dépareillées sur son chapeau, il ajouta :

Fin