Des enfants sains ... même sans médecin (Dr R. Mendelsohn) : 

 

Chapitre 21

 

COMMENT CHOISIR LE MÉDECIN DE VOTRE ENFANT

Retour à la table des matières

Chapitre précédent     Chapitre suivant

Maintenant que vous connaissez les risques courus par votre enfant s'il reçoit un traitement médical inutile ou inapproprié, vous vous demandez peut-être comment il vous sera possible de trouver un pédiatre consciencieux et diminuer ainsi ces risques. Comment allez-vous découvrir le médecin qui traitera correctement votre enfant en cas de besoin et qui avouera, le cas échéant, qu'il n'existe pas de traitement?

Ce n'est pas une tâche facile, non pas parce que les médecins sont malhonnêtes et incompétents, mais parce qu'ils sont victimes du système dans lequel ils ont été formés et dans lequel ils fonctionnent. Je pourrais résumer ce que j'ai dit plus haut en énumérant les points suivants:

1. Les médecins font ce qu'on leur a appris à faire. Bien que la plupart des maladies d'enfance se guérissent d'elles-mêmes grâce aux défenses de l'organisme, les pédiatres n'ont pas appris à laisser faire la nature. On leur a appris à intervenir et toute intervention s'accompagne de risques pour votre enfant.

2. La plupart des médecins ont l'impression qu'il est difficile de justifier leur facture de consultation si l'enfant ne reçoit aucun traitement. Ils répondent à l'attente des parents en donnant à l'enfant des médicaments dont il n'a pas besoin et en faisant des examens inutiles, l'exposant ainsi à d'inévitables risques.

3. J'en ai peu parlé dans ce livre, mais il est vrai que les médecins ont besoin d'argent, surtout au début de leur carrière, davantage dans la plupart des autres professions. Beaucoup médecins commencent leur carrière avec d'énormes dettes qu'ils ont contractées pour mener à bien leurs études et pour ouvrir leur cabinet. Ils doivent donc au maximum de leur rendement dès le début et ont bonnes raisons de vouloir augmenter leur revenu par des gestes médicaux inutiles.

4. La situation est aggravée par la concurrence entre médecins. Il y a trop de médecins formés par rapport aux besoins, spécialement dans les régions les plus prisées. Les autorités médicales compétentes pensent qu'en 1990 il Y aura 7500 pédiatres de trop (aux Etats-Unis). Pour maintenir leur revenu malgré la diminution du nombre de patients, les médecins sont poussés à multiplier le nombre d'actes par patient. Ce phénomène va s'intensifier dans les années qui viennent.

Cela me ramène à la question qu'on me pose le plus souvent: « Comment, en tant que parent, puis-je choisir un pédiatre consciencieux qui traitera mon enfant correctement? »

C'est une question difficile, pour laquelle il n'existe pas de réponse toute faite. Si vous cherchez un médecin, vous vous adressez d'habitude aux autorités locales qui vous donnent une liste de pédiatres sans vous parler de leur valeur. Vous pouvez donc tout aussi bien prendre l'annuaire du téléphone.

Je suggèrerais plutôt d'interroger vos amis sur les pédiatres qu'ils connaissent. Choisissez celui avec lequel une majorité de vos amis a établi un bon rapport.

Vous n'avez pas pour autant la garantie d'avoir choisi un pédiatre compétent et raisonnable, mais vos chances en sont légèrement augmentées.

Une fois le médecin choisi, observez de près son comportement avec votre enfant, en vous souvenant de ce que vous avez lu dans ce livre. Soyez attentif aux points suivants pour déterminer si vous avez choisi le pédiatre qui vous convient.

1. A-t-il fait un examen complet de votre enfant et procédé à un interrogatoire approfondi dès la première consultation?

2. Est-ce qu'il vous interroge à chaque consultation sur vos propres observations de la condition physique et émotionnelle de votre enfant? Ce sont des questions essentielles qu'aucun pédiatre compétent ne peut négliger.

3. Quand il pose une question, écoute-t-il votre réponse? Bien des médecins ne le font pas.

4. Répond-il à vos questions avec gentillesse, prévenance et complètement ou les évite-t-il?

5. Est-il chaleureux avec votre enfant, a-t-il gagné sa confiance et son affection?

6. Vous donne-t-il toujours une ordonnance ou es-t-il assez honnête pour admettre que, parfois, aucun traitement ne s'impose?

7. Donne-t-il des explications détaillées sur les dangers et les effets secondaires des médicaments et des vaccinations qu'il prescrit?

8. Les consultations sont-elles une distribution de pilules ou une discussion authentique sur la santé de votre enfant?

9. Quand vous posez une question, a-t-il parfois 1 'honnêteté de dire: « je ne sais pas»?

10. Répond-il rapidement en cas d'urgence?

Vous pouvez vous considérer très heureux si vous trouvez le médecin qui vous convient dès votre premier essai. Si le premier pédiatre que vous consultez ne répond pas à l'un des dix critères ci-dessus, dites-lui votre préoccupation. Si vous avez trouvé le bon médecin, il respectera votre franchise et essayera de répondre à vos besoins; sinon, cherchez un autre médecin. Ce sera peut-être éprouvant, mais votre enfant mérite tous les efforts que vous ferez pour rechercher la meilleure aide médicale.

N'oubliez pas cependant que c'est vous, et votre médecin, qui êtes le principal intervenant dans la santé de votre enfant. Un bon médecin peut vous aider quand votre enfant est sérieusement malade, mais c'est vous qui pouvez - et avez la responsabilité - de le maintenir en bonne santé.



Retour à la table des matières

Chapitre précédent     Chapitre suivant