Le fût de compostage

Si vous ne disposez pas d'un grand jardin (< 3 ares) ou pas de jardin du tout, c'est le procédé idéal pour la production de compost. Vous pouvez le placer sur une petite cour, juste derrière la cuisine. Nous déconseillons de le placer à l'intérieur car il peut y avoir production d'eau d'écoulement. Pour l'intérieur, le lombricompostage est parfait et quoi que l'on en dise, ne dégage aucune d'odeur.

Nous pouvons trouver actuellement sur le marché différentes marques qui nous proposent des fûts de compostage. Certains sont valables (voir très valable), d'autres ne sont que des containers à déchets (je ne leur donne même pas l'appellation de "fut de compostage"). Certains constructeurs ne respectant même pas les règles élémentaires du compostage. Voici les points à surveiller si vous voulez faire l'acquisition de ce type de matériel.

L'aspect général du fût

Ces fûts sont en matière plastique. Le plastique doit être assez épais et légèrement souple. En effet, un plastique trop dur devient cassant à basse température.

Choisissez un fût de couleur foncée (noir ou vert foncé). Les couleurs sombres absorbent la chaleur, ce qui va accélérer le compostage. En effet, l'apport de matières organiques au fût étant quasi journalier, il n'y a donc pas d'effet masse comme dans un tas. De ce fait, la montée en chaleur n'est pas énorme. L'apport calorifique du soleil est donc intéressant.

Bannissez les fûts ayant une forme complexe avec des recoins partout, à plusieurs étages, ou de forme trop cubique. L'idéal pour le démoulage étant en forme de cône tronqué.

Vérifier que toutes les parties s'emboîtent bien: le corps sur le fond et le couvercle sur le corps. Mais il ne faut pas que le corps soit impossible à retirer du fond lors du démoulage. Le couvercle ne doit pas non plus s'envoler au premier coup de vent.

Le couvercle devra comporter un système permettant de modifier l'aération.

La plupart des fabricants placent une petite porte dans le bas. Elle est sensée servir à récupérer le compost mûr. Mais l'expérience nous montre que cela n'est pas évident du tout. Evitez donc de recueillir le compost par cette porte. Elle est intéressante seulement pour vérifier l'état d'avancement du compost.

L'aération

Une bonne

Il est important que l'aération du fût soit très bonne. Un courant d'air de bas en haut devra exister.

Des trous d'aération doivent exister sur la plaque du fond. Mais idéalement sur le côté de la base. Car avec le tassement et l'écoulement de l'eau dans le container, les trous du bas vont se boucher. Pour les mêmes raisons, le fond ne doit pas être parfaitement plat.

Certains constructeurs proposent des fût avec un fond comprenant un injecteur d'air central qui augmente ainsi la surface de ventilation et permet un passage de l'air plus en profondeur dans le compost. Cet injecteur n'est pas indispensable mais c'est un +.

Le couvercle doit être munit d'un dispositif de fermeture de l'aération. En hiver, vous devez avoir la possibilité de pouvoir diminuer l'aération. En effet, un courant d'air glacial n'est pas trop recommandé pour les organismes de votre compost...

La tige aératrice

Tige

Utilisez bien votre tige

L'aérateur est l'accessoire indispensable pour obtenir un bon compost en fût. Il permet de mélanger (donc d'aérer) la matière organique dans le container.

Il existe beaucoup de modèles, mais le plus efficace est le plus simple... Il s'agit d'une tige métallique avec, d'un côté, une poignée qui permet de tenir l'instrument et de l'autre, une ou deux palette(s) triangulaire(s).

L'utilisation est facile: on le plonge dans le compost, on fait un quart de tour et on le retire. Ce mouvement, répeté une dizaine de fois, va mélanger les matériaux et aérer le tout. L'opération se fera 2 à 4 fois par mois dès que le compost est remplit au quart environ ou après 3-4 semaines.

Il peut cependant être necessaire de temps en temps, lorsque l'on rajoute des matières plus sèches.

L'humidité

Il n'y a généralement pas de problème d'humidité dans un fut. L'humidité suit le courant d'air, se condense sur les parois et retombe dans le compost. Le surplus d'eau sera évacué par les trous d'aération du bas.

Le rapport Carbone/Azote

Très important !

Il ne suffit pas de mettre nos déchets ménagers dans le fut pour que cela fonctionne. Un bon rapport Carbone/Azote est de 20-30. Or les déchets organiques ménagers ont une tendance à être riches en azote. Gardez donc une réserve de matière riche en carbone à côté de votre fut (feuilles mortes, broyat,...). Quand vous mettez des déchets organiques ménagers (riches en azote), incorporer également une petite quantité de matière carbonée afin d'avoir un bon rapport C/N.

L'installation

Vous pouvez placer le fût en plein soleil, il aura ainsi un bon apport de calorie solaire.

Malgré ce que disent beaucoup de littératures, le fût ne doit pas être mis directement sur un sol nu ! Avec le poids (certains fûts pleins peuvent facilement excéder 500 Kg), il se produit un phénomène de tassement du sol; les trous d'aération seront alors obstrués. Bêcher éventuellement le sol de contact, placer ensuite  une palette en bois ou sur 9 dalles de 30X30cm (en les espaçant de 2-3 cm). Le fût sera ainsi stabilisé et les organismes pourront monter dans le récipient.

Commencer par placer 10-15 cm de fin branchage ou de broyat dans le fond du fut. Ceci permettra de toujours laisser passer de l'air, même après un tassement ou des écoulements importants. Votre fût est près à démarrer.

Une bonne gestion

Il est bien entendu important de respecter les trois paramètres du compostage: rapport C/N, humidité, aération.

Le mélange avec la tige est très important. Il fait partie intégrante du processus de décomposition.

Pour éviter les odeurs et les prédateurs (mouchettes, rats, souris,...) il faudra toujours couvrir le dernier apport de matières organiques par une couche de carboné (feuilles, broyat,...).

Le fût est plein !

Il ne vous reste plus qu'à le vider... Si votre fût est plein en trois mois, posez-vous la question: Est-ce assez grand pour moi ?    La réponse sera NON... Reprenez un second conteneur ou passez au compostage en silo ou en tas. En effet, le compost de votre fût sera utilisable après 6 ou 9 mois (ou plus en région froide) de sa mise en service. Vous le démoulerez après cette période.

Pour récupérer le compost, n'utilisez pas la porte. Si vous essayez, vous verrez que ce n'est pas facile: vous déséquilibrez la matière contenue dans le fût et recevrez tout sur les mains.
La technique la plus aisée est la suivante:
Placez un plastique au sol à coté du fût (facultatif mais, c'est plus propre). Retirer le couvercle et le corps. Vous aurez alors un beau gâteau. Retirez le partie de dessus (non compostée) et placez-la de côté. Récupérez le compost terminé et mettez-le à sécher. Retirer les brindilles du fond. Lavez éventuellement la base. Remettez le corps, replacer les brindilles, ensuite le compost non fini, terminez par un peu de matières carbonées. Et voilà...

Le compost obtenu est généralement très humide, mettez-le donc à sécher en le couvrant d'une bâche pour éviter son lessivage par la pluie. Si vous avez l'occasion en journée, retirez la bâche pour activer l'évaporation et retournez-le de temps en temps.
[
Que faire avec mon compost ?]

Quelques conseils

Gardez une réserve de matière riche en carbone à côté de votre fût (feuilles mortes, broyat,...). Quand vous mettez des déchets ménagers (riches en azote), incorporez la même quantité de matière carbonée afin d'avoir un bon rapport C/N.

Si vous mettez des déchets de viande, des produits laitiers ou des aliments pourris dans un fût, enterrez-les sous 15-20cm afin d'éviter l'apparition de mauvaises odeurs et de mouches.

Si votre compost est trop mouillé, mélangez-le bien et laisser votre container ouvert quelques temps (à éviter par temps froid ou par temps de pluie...).
Si vous mettez des déchets trop humides dans le fût, emballez-les dans du papier journal ou placez des morceaux de cartons découpés avant ces déchets, ils absorberont le jus.
Si votre compost est trop sec, arrosez-le. Vérifiez si l'aération n'est pas trop forte (porte latérale mal fermée, corps mal emboîté,...).