Le potager des fraternités ouvrières


Rédigé par Kali De Keyser de Rhizomes, agronome, conçoit et réalise des jardins en paysagisme comestible.
Paru dans le Bulletin Francophone de Permaculture et d'Agriculture Naturelle, début 1995 (courtoisie de Kali)

Ouvrez la porte du jardin..

... et pénétrez dans une caverne d'Ali-Baba, où les trésors sont plus précieux que l'or car ce sont des trésors de vie : des semences. Ensachées, numérotées et rangées jusqu'au plafond, les murs en sont couverts dans ce local des Fraternités Ouvrières.

C'est à l'inspiration de Josine et Gilbert Cardon qu'un groupe jardinage est né dans la fin des années '70 dans cette ville de Mouscron en pleine région industrielle sinistrée. L'idée est de donner envie, d'apprendre et de permettre à tout un chacun de cultiver et de produire des légumes et des fruits sains et diversifiés par des méthodes de jardinage biologique/écologique. Car le "bio" ne doit pas être réservé à une élite, nous avons tous droit à la santé et aux bonnes choses, aux salades variées et colorées, aux tomates jaunes, oranges , pourpres, violacées, noires et rouges, aux prunes- pèches si douces et aux poires du Japons si parfumées....

Le jardin

Le jardin, enclavé dans un paté de maison, peut sembler une jungle mais à y regarder de plus près, on en découvre la structure en labyrinthe formée de rangées d'arbres fruitiers (il y en a près de 400 sur cette parcelle de quelques ares), entourant des bandes de cultures saisonnières. Pommiers, poiriers, pruniers s'alignent mais ne se ressemblent pas , intercalés de buissons à petits fruits : groseillers, caseillers et autres myrtillers d'Amérique. Les sélections nouvelles s'ajoutent aux variétés anciennes et aux espèces exotiques. Les vignes palissent la clôture et les ronces- mûriers passent d'un étage à l'autre en formant des arches pleines de grappes de fruits. Etant donné l'espace restreint, les arbres sont pincés en vert (et non taillés), seuls ceux situés au Nord peuvent donner libre cours à leur croissance pour protéger des frimas le microclimat du jardin.

Quant aux cultures annuelles, de manière à utiliser la surface au sol le mieux possible, les semis sont souvent effectués en bac puis replantés quand ils ont atteint une certaine taille. Dans ce jardin, le sol n'est jamais bèché ni retourné et les restes de cultures sont laissés sur place comme couverture. Les feuilles des arbres mulchent la terre tout naturellement. Les poules participent également à l'enrichissement du sol : Gilbert Cardon a élaboré ici un bel exemple de recyclage : les vieux journeaux et cartons sont entassés le long du mur à proximité du poulailler, sous les eaux de ruissellement du toit qui vont imprégner la matière, les vers de compost vont alors transformer ces papiers.Ce compost sera donné aux poules comme ration de protéines animales, complèté d'autres déchets ménagers qui seront transformés en engrais pour le jardin.

Chaque espèce, chaque cultivar de plante est étiquetée, et l'on fait des découvertes surprenantes comme les 'cornes de cerf', les 'épinards-fraises' ou les 'chrysanthèmes comestibles'. Car ici tout se mange, même les fleurs, les bourraches et les capucines bien sûr, mais aussi les guimauves et les roses trèmières.

Dans une serre, grimpent les melons et les cornichons, à leurs pieds, embaument les basilics au parfum de canelle ou de citron. Au fond du jardin, une mare accueille grenouilles et crapauds, grands dévoreurs d'insectes. Tout près, la serre aux nouveaux essais où se superposent sur des étagères des bacs de semis dont les noms étranges font rêver. Et juste derrière, c'est le coin plus sauvage où les interventions de l'homme sont restreintes pour laisser place à la nature.

Car le jardinier n'est pas seul dans son jardin où les divers aspect de la nature se manifestent comme les bourdons qui nichent au creux du vieux lierre, les oiseaux qui mangent les cerises, le vent que emporte les graines et ultime allié, le soleil qui réchauffe le mur où poussent les kiwis.

Le jardin est comme un paysage comestible où la vie foisonne et produit avec une intensité incroyable, de part sa diversité, l'utilisation de l'espace horizontal et vertical et la superposition des étages de culture. Il y a comme une réminiscence des systèmes agroforestiers tropicaux, mais ici nous sommes loin de la jungle et des climats où tout pousse si vite, nous sommes en ville, en région tempérée avec un ensoleillement peu abondant, et pourtant les plantes et les arbres poussent ensemble avec vigueur et santé pour notre grand bonheur.

Une extension à Albeck

Néanmoins un jour le lopin familial s'est mis à déborder et le groupe jardinage a étendu son domaine vers un deuxième terrain plus vaste (65 ares) à Albeck dans les environs. Là ont été plantées des galeries fruitières et des haies à la fois belles et productives formées de pommiers sauvages, de néfliers, de sorbiers, de cornouiller... Les cultures ayant besoin de place ou de temps y sont installées comme les trois soeurs des Anciens Mayas : les courges, les haricots à rames et les ma•s, mais également les pommes de terre, les choux, les topinambours, les cebettes, les carottes et les oignons.

Une association aux multiples activités

Et le jardin s'ouvre sur le monde car ce n'est pas tout de créer son petit paradis sur terre, il faut aussi apprendre à vivre ensemble. Ainsi le groupe jardinage s'intègre dans une approche globale et sociale d'éducation permanente. Josine et Gilbert Cardon ont une longue expérience dans ce domaine, et dans le cadre des Fraternités Ouvrières toute une série d'activités sont proposées : allant du groupe d'achat de produits alimentaires de l'agriculture biologique aux ateliers comme des cours de cuisine ou l'école du pain au levain, en passant par des cycles de conférences ou des groupes de réflexion sur l'une ou l'autre question de notre société. La participation est gratuite grâce au travail des bénévoles, il suffit de se faire membre de l'association.

Des cours de jardinage sont également offerts le 1er et le 2ème dimanche du mois de 10h à midi (deux fois le même cours a du être dédoublé vu le grand succès de cette initiative).

Le "Groupe jardinage" est né au sein du Mouvement régional d'éducation permanente connu sous le nom de "Fraternités Ouvrières" de Mouscron (ville belge frontalière avec Tourcoing- Roubaix). Cette réalisation de Josine et Gilbert Cardon consiste à la fois en cours théoriques de jardinage "bio" et en un groupe d'achat pour se fournir à moindre coût en engrais et amendements, en arbres fruitiers et en semences.

La vente des semences

Le groupe jardinage publie aussi deux catalogues : le catalogue des semences (près de 2000 variétés de légumes, plantes aromatiques et condimentaires, fleurs et engrais verts) et le catalogue des arbres et arbustes. Une bonne part des graines sont produites sur place, le reste est commandé à différents groupes de sauveurs de semences ou autres marchands de graines de part le monde.. Il est possible de commander ses semences chaque année en automne (les dates varient). Au-delà, la plupart des graines sont encore disponibles sur place. Quant aux arbres et arbustes, provenant de diverses pépinières, il faut passer commande en automne et venir les chercher sur place le jour dit.

L'association comporte environ 600 membres, principalement de la région et qui viennent de temps en temps donner un coup de main pour mettre en sachet les graines achetées en gros.

Ce jardin est l'un des plus beaux exemples urbains de systèmes agroécologiques où les arbres se mèlent aux légumes et aux fleurs, où les animaux remplissent leur rôle et où la vie du sol est respectée et protégée par un mulch. Que cette démarche fasse germer des idées sous d'autres cieux pour le plus grand plaisir des jardiniers !

"Le jardin révèle ce que nous sommes profondément. C'est une oeuvre d'art vivante, qui se renouvelle", nous dit Gilbert Cardon, le jardinier-créateur de ce coin de paradis comestible où la luxuriance de la végétation s'allie à la diversité des saveurs.

Kali De Keyser

Permanences
Au local toute l'année sauf en juillet et août, le jeudi après midi de 14 h à 18 h30.
Adresse : Fraternités Ouvrières, 58 rue Charles- Quint, 7700 Mouscron.


Accueil