Viticulture septentrionale


Vignes de l'abbaye de Villers-la-Ville
Photographie de Paul De Neyer



... Menu ...

Le vignoble du terril de Chapelle-lez- Herlaimont

D'après le catalogue des journées du patrimoine 1996.

En 1962, François Dubois racheta le terril n° 7 des charbonnages de Mariemont Bascoup à Chapelle-lez-Herlaimont pour y planter des vignes 10 années plus tard.
En 1979, on y dénombrait 4 000 pieds de vigne couvrant désormais un ha (sur les 18 que compte le terril).
Actuellement, la production s'élève en moyenne à 3 000 litres de vin (Pinot, Riesling,...) vendus au profit de l'asbl "les amis du château de Trazenies".

Contact: tél.: +32 (0)71 45 10 46




Le Clos Josaphat

Rédigé en août 1996 par Paul De Neyer, d'après le témoignage d'Armand Ell (ce clos a été repris par le service des plantations de la ville de Schaerbeek en 2010).

Depuis 1975, Armand Ell, commerçant en vins naturels, tient, pour son plaisir, un modeste vignoble à Bruxelles.
L'histoire et la toponymie nous disent que des vignobles ont existé en région bruxelloise.
Selon Ell, parmi les meilleurs vins servis à la cour de Charles Le Téméraire, on trouvait des crus de Leuven, Diest, Aarschot, Schaerbeek,...
Un des derniers vignobles bruxellois se trouvait sur l'emplacement du Parc Duden à l'époque de Napoléon Bonaparte.
A Schaerbeek, nous avons la rue des Coteaux, dont le nom flamand est plus explicite: Wijnheuvelsstraat.

L'histoire du Clos Josaphat commence en 1974.
Sur un terrain abandonné du Service des Plantations de la Commune de Schaerbeek dans le parc Josaphat, Armand Ell plante quelques pieds et sarments de vignes importés de France.
En 1975, la vigne donne ses premiers grappillons. Depuis, il vendange chaque année avec succès et remplit sa barrique en chêne de 220 litres.
En 1996, le coteau compte 111 pieds (Gamay, Pinot Noir, Chardonnay, Merlot, Cabernet Franc, Grenache, Cinsault et Ribié de Hoeilaart).

La réussite de la vigne ne tiendrait pas seulement à l'ensoleillement mais aussi, et surtout, à la qualité du sol.
Le secret de cette réussite réside en l'utilisation, en couverture du sol, d'un compost de broyat de matières ligneuses vertes (le compost de broussailles).
La recette de ce compost provient d'un manuscrit du 12e siècle des moines templiers. Persuadé des propriétés extraordinaires de ce compost, Armand Ell plante, également, dans les années 1970, 4 pieds atteints de l'oïdium. Aujourd'hui, personne ne peut distinguer ces 4 pieds des autres.

Ce viticulteur schaerbeekois, spécialiste en vins de qualité de par son métier de distributeur, est fier de pouvoir dire que ses crus peuvent rivaliser avec les grands noms lors de dégustations à l'aveugle.


Vignobles de la région flamande


Vignobles en région parisienne

Clos-Montmartre : ce vignoble de 1 556 m2 compte 1 900 ceps de 27 cepages distincts dont 75 % de Gamay, 20 % de Pinot noir et le reste en Seibel, Merlot, Sauvignon blanc, Gewurztraminer, Riesling, ...
Du temps de l'abbaye de Montmartre, le vignoble était l'apanage des Abesses et des Montmartrois. Le seul pressoir se trouvait à l'intérieur de l'abbaye et les vignerons devaient y apporter leurs vendanges.
Le vin blanc "clairet" se vendait à Paris et la "Piquette" était réservée à la consommation locale ainsi qu'aux cabarets et autres bouges de la butte.
Urbanisation, mildiou et phylloxera éradiquèrent la vigne à Montmartre jusqu'à une renaissance en 1933 sur un terrain ou un projet de logements populaires avait avorté suite à un pétionnement d'opposants.

http://www.commanderiemont.com/

On trouve aussi des vignes sur le site de l'hôpital Béclère à Clamart, au Parc de Bécon à Courbevoie, à Issy les Moulineaux, dans le jardin haut du Musée d'Art et d'Histoire de Meudon, au Mont Valérien et dans le quartier Buzenval à Rueil-Malmaison, à Suresnes, à Bagneux et à Chaville.
http://www.commanderiemont.com/vignoble.html


Pour en savoir plus:



© Paul De Neyer, juillet 2011

Accueil