Georges Guétary

aux temps d'opérettes

hdg
Carnavals en route fleurie par "long box" 3/4
hdd
Scène 1 :
"Long-box", 3e
Scène 2 :
"Grands Interprètes" (ANAO)
Rideau :
"L'Opérette Guétary"
Communiqués  /  Issues
À Janine & Hélène Guétary encore, évidemment.

MASCARADES TONIQUES

C'est par l'opérette peut-être que GEORGES GUETARY se sera rendu le plus populaire
et sera resté le plus longtemps connu car vécu… "avec Joie"
Pour un public d'entre débuts et "adieux" en tout cas :
elle lui fut la porte pétillante qui le conduisit à la renommée internationale;
il en fut le prince charmant durant que Luis Mariano s'y imposait roi;
"Monsieur Carnaval" devint son deuxième alias détrônant celui de "Robin des Bois";
il s'efforça de la défendre jusqu'à la veille même de l'hospitalisation fatale.
Enfin ?

    Ce qui aura d’abord soulevé la reconnaissance passablement soulagée à l'adresse de ce CD, c'est l’inédit inespéré de deux morceaux -enfin !- des Aventures de Tom Jones,et, partant, l'espoir d'autres bonnes surprises futures, d'autant que si on a eu la chance d'être un des rares privilégiés à avoir pu jouir de cette comédie musicale, on garde en oreille enivrée, ainsi que se souvient Michel Bracquart, que "J'ai été un peu déçu par les morceaux des Aventures de Tom Jones: il y en avait de plus beaux, de plus lyriques dans cette pièce." 

    En attendant donc, "qu'y a-t-il à l'intérieur (de la) noix ?"

Retour filtré

    Plus de Lopez !”, soulignions-nous dans la présentation du 2e CD ("Avec Joie"). 
    On découvrira ici que ce n’était pas mépris de l’épouse et de la fille de Georges Guétary à l’adresse du compositeur, puisque l'y voici bien présent (sept titres sur vingt-et-un)  -comme d’ailleurs dans le premier et le dernier disques, naturellement.
    Ses dernières opérettes ne sont néanmoins nullement représentées dans ce CD-ci, et nous adhérons assez à leur écart.  En effet, s’il n’était pas concevable d’ignorer La Route Fleurie,et si aurait été inadmissible surtout de ne pas rappeler Pour Don Carlostrop couramment laissé à l'oubli quand son livret, sa partition, sa mise en scène de plus haut niveau en font une œuvre indissociable de la Figure Guétary qui personnalise si idéalement cette Image royale, autant que Le Cavalier Noir le figura, ne seyait-ils pas, au profit même de ces formes de sublimation de l'être, d’ignorer la série des dernières "lopéziades" de faciles redites -et de rappeler du même coup le frais Hourra, papa ! de doux renouveau hélas injustement oublié, lui aussi -et qui adresse son clin d'œil malicieux à Pacifico-qu'il dépasse néanmoins- afin de sortir de sa discrétion le bon Jo Moutet ? 

    Mais comment expliquer l’ordonnance non chronologique des pièces ? 

D'ouverture à final…

    S'accordant aux deux grands moments de la mémoire publique enjouée, La Route fleurie -Lopez- d'abord, 
Monsieur Carnaval -Aznavour-en fin… ou "final", placées telles les première et quatrième de couverture d'un livre, elle conduit à considérer que la joyeuse Vie de bohème  d'insouciants patachons (Bourvil-Guétary / Lopez-Vincy) a évolué vers la nostalgique La Bohème de maturité (Guétary/Aznavour-Plante/Aznavour), autant que Georges Guétary lui-même vers "une autre chanson" et une aura ainsi moins contestée du fait de la reconnaissance majeure et unanime d'Aznavour contre Lopez.


 
 
 

LA ROUTE FLEURIE,
C'EST LA VIE DE BOHÈME 

(avec Bourvil), 
MIMI; 
AY! AY! AY! MUTHILA, 
BERGERETTE, 
JE SUIS UN BOHÉMIEN, 
C'EST L'AMOUR; 
MA BELLE MARGUERITE; 
A COW AND A PLOUGH AND A FRAU; PACIFICO, 
LA VIE PASSE; 
OUI J'ÉTAIS HEUREUX; 
QUELLES QU'ELLES SOIENT, 
MARIE ET CHARLES, 
LA POLKA DES LAMPIONS; 
TOM MON AMOUR 
(avec Janet Clair), 
LE ROI DE LONDRES; 
LA BOHÈME, 
QUEL EST CE CŒUR QUI BAT ?, AIME-MOI, 
MONSIEUR CARNAVAL

L'Opérette

… Bless the Bride > Arms and the Girl  > Pour Don Carlos > La Route Fleurie > Pacifico > La Polka des Lampions > Monsieur Carnaval  > Hourra, papa ! > Les Aventures de Tom Jones …
 …  Ellis-Herbert > Gould-Fields > Lopez-Vincy > Moutet-Chabrier>Demarny >
Calvi-Achard > Aznavour-Plante-Dard > Debronkart-Marsan-Fielding …

EMI Music France 7243 529491 2 0

 
 
 
 
 

"Georgina" Guétary



 
 
 
 
 
 
 

Photo ex "long box" 2000, D.R.
    Et l'assimilation du nom de Georges Guétary à celui de Monsieur Carnaval aura pour les générations plus récentes été semblable à celle de Georges Guétary égaleCavalier Noir pour la génération première, celle-ci adhérant aux deux et doublant ainsi son image par ubiquité magique.

…des tableaux ranimés

    Ces deux moments mémorables, ouverture et final en somme, laissent donc à l’esprit, doublée de l'association du nom Guétary  à ceux de Lopez et d’Aznavour, un sens d’évolution à la fois humaine et artistique.
    Or, s'ils font passablement aller à l’oubli la tonalité convenue d’exotisme courant du genre -mais exaspérément répétitif dans les dernières productions univoques-, puisqu’elles n’y sont pas représentées, ils rappellent heureusement en sandwich quelques aspects aspects majeurs du Georges Guétary d'Opérette, soit  :

  • le chemin international par appels de Londres et  Broadway pour le rappel  à Paris dans le prestigieux Châtelet;
  • le créateur ainsi d'auteurs et compositeurs différents et non communs (Ellis, Gould, Bolling, Achard, Dard, Aznavour, Debronckart, auxquels associer Pierre Benoit et Fielding);
  • la caractéristique historique de plusieurs personnages attachés à l’image première, de belle éthique d'abord (Bless the Bride, Arms and the Girl, Pour Don Carlos), puis d’humour peu banal jouant pertinemment avec l'âge de la vedette pour lui garder son image tout en ravalant sa caractéristique de jeune immortel (Monsieur Pompadour, Les Aventures de Tom Jones)
  • l'essai d'approche du quotidien [Hourra, Papa ! (La Fête à Cannes; Le Fou)].
    Mais cet essai d'analyse enfin ne doit pas occulter la note majeure et quasiment constante de fantaisie joyeuse et de dépaysements du genre…
travestis
Cet Opérette
  • édite enfin deux extraits de LES AVENTURES DE TOM JONES dont on espère la production d'une vidéo -fût-elle de prise d'image imparfaite- : montrer, révéler GEORGES GUETARY autre que le cliché convenu, n'est-ce pas le grandir ?
  • ajoute, sauf erreur oubli ou inconnu encore, 1 inédit en CD (A Cow and a Plough and a Frau), rendant la voix d'envols que sut servir Morton Gould après Vivian Ellis.  Mais à quand le tout… ainsi que l'autre inédit, PORTOFINO ?
Retour au  sommaire de page  ou poursuivre:

ESQUISSE

carré d'as
ex. Opérette n° 117, D.R.
Dans le courant de notre temps d'Ephémérides, la revue trimestrielle  Opérette publiait la deuxième partie de sa perception de ce type de spectacles.  Le découpage qui suit  de cet article n'a nulle volonté de réduire, de minimiser l'importance des interprètes autres que Georges Guétary; ainsi, s'il apparaît ici en évidence du fait de ce montage parce que ce site lui est consacré, nous tenions à relativiser cet effet par apparence en rapportant les débuts de rédaction réservées aux autres artistes, avec points de suspension entre parenthèse et sous-titres équivalents en importance à celle déterminée par l'auteur de l'article. 

    Qui voudrait d'ailleurs lire l'article complet trouvera les références d'Opérette en page d'ESSORS via les menus de haut et de bas de pages.

LES GRANDS INTERPRETES DU XXe SIECLE
(2e partie : 1945-2000)
L'opérette et ses stars

Les "jeunes premiers"
 
 

Luis Mariano

Luis Mariano (1914-1970), restera pour la postérité le plus populaire ténor d'opérette du XXème siècle, dont la notoriété s'est également imposée durant une douzaine d'années (à partir de 1945) 
dans le domaine de la chanson, de l'opérette filmée ou du film musical " à la française ". 

(…)
 

Georges Guétary

D'origine grecque, Georges Guétary (1915-1997) devient chanteur dans l'orchestre Jo Bouillon puis "boy" de Mistinguett au Casino de Paris (1937); il débute dans l'opérette pendant la guerre notamment dans La course à l'amour de Guy Lafarge (1942).  Avant Mariano, il est l'interprète de Francis Lopez ("Robin des Bois").  Au cinéma, il est la vedette du Cavalier Noir (1944).
La guerre terminée, il entame une carrière internationale qui le fait triompher sur scène à Londres puis à Broadway où il rencontre Gene Kelly qui l'engage pour interpréter auprès de lui le célèbre film Un américain à Paris.
Il triomphe au Châtelet dans Pour Don Carlos (1950) avant de prendre, en compagnie de Bourvil et d'Annie Cordy, cette Route Fleurie qui se jouera quatre années consécutives à Paris au théâtre de l'ABC. 
 

Cette première place sur l'affiche partagée avec un grand acteur comique (Bourvil pour La Route Fleurie et Pacifico, Jean Richard pour La Polka des Lampions et Monsieur Carnaval) et quelques chansons judicieusement choisies ("Papa aime maman") permettront à Georges Guétary de se maintenir en haut de l'affiche jusqu'à la fin des années soixante.
Certes, les engagements ne lui manqueront pas par la suite, tant au théâtre qu'à la télévision, mais les tentatives méritoires qu'il fera pour renouveler son personnage et aborder un nouveau style de comédie musicale "à la française" seront assez mal récompensées : Monsieur Pompadour (Mogador, 1971), qui bénéficie pourtant d'un livret original de Françoise Dorin, ne se joue que dix mois.  Georges Guétary persiste.  Dans Les Aventures de Tom Jones de Debronckart (1974), il joue pour la première fois les "pères".  Mais cette pièce "picaresque" désoriente le public et doit être rapidement retirée de l'affiche...
Georges Guétary reprend ses tours de chant, joue en province ses succès parisiens, La Route Fleurie et Monsieur Carnaval, fait de nombreuses télévisions et, à partir de 1981, revient, en opérette, à des rôles plus traditionnels en participant (hélas !) à quatre créations du Francis Lopez de la dernière période qui n'ajouteront évidemment rien à sa gloire.
Georges Guétary n'a pas quitté la scène pendant soixante années !  Il est de ceux qui ont fortement contribué à la notoriété de l'opérette entre 1945 et 1970.  Il est peut-être le seul des stars des années cinquante à avoir tenté d'accompagner un renouvellement du genre qui s'imposait dès le début des années soixante.  On occultera donc ses ultimes prestations en se souvenant du Georges Guétary de Un Américain à Paris, La Route Fleurie et Monsieur Carnaval...
Marcel Merkès et 
Paulette Merval

Si l'on compare le cheminement de Marcel Merkès avec celui de Luis Mariano et de Georges Guétary, une constatation s'impose : ces derniers, malgré une formation classique, sont très vite passés de la variété à l'opérette (…) .  Merkès, par contre, a entamé une brève carrière de baryton d'opéra et d'opéra-comique avant de chanter avec Paulette Merval (…) le répertoire traditionnel d'opérette que le couple n'a d'ailleurs jamais abandonné. (…)

André Dassary (1912-1987) a partagé sa carrière entre l'opérette et la chanson.  (…).  Son nom reste surtout attaché à la création de Chanson Gitane (Gaîté-Lyrique, 1946).  (…) note

La notoriété de Rudy Hirigoyen a souvent été sous estimée.  Certes, à Paris, il est un peu resté dans l'ombre de Mariano.  Mais, (…)

Tino Rossi (1907-1983) n’est pas, au départ, un chanteur d’opérette (…)  Ce qui ne l’empêchera pas de triompher dans Méditerranée (1955) et Naples au baiser de feu (1957).  (…)

Giuseppe (José) Todaro fait ses grands débuts à la Monnaie de Bruxelles dans La Bohème (rôle de Rodolphe) et sa carrière prend tournure dans le domaine de l’opéra (…).
A la suite de la disparition de Mariano, Francis Lopez le convainc de créer Gipsy (…).  Todaro est promu grande vedette du jour au lendemain. (…)
 

Jean-Claude FOURNIER,
avec son aimable autorisation,
Opérette n° 117, 15 octobre 2000 - 15 janvier 2001.
Coordonnées in "ESSORS" : lien en bas de pg. 
Mais nous avons le plaisir de signaler ici déjà que durant la reprise de ces pages, cet excellent magazine constant ouvrait en avril un site vivant, prenant, sachant surtout ne pas doubler banalement son périodique de papier… et n'exaspérant  pas le visiteur  par des sophistications trop courantes qui retardent ou empêchent l'accès aux pages : bonne route… fleurie !
note Il nous est agréable de faire connaître que PHONOSCOPIES vient de publier la première partie de la discographie d'André DASSARY : cette coïncidence d'une rencontre entre Opérette et Phonoscopies est heureuse : ce ténor au timbre de voix typique et rare, lui aussi , n'est à notre sens pas suffisamment réédité.
Retour au  sommaire de page  ou poursuivre:

L'"OPERETTE GUETARY : 

approche panoramique
Quand
TITRES
Livret <d’après
Musiques-Paroles des chansons
Paris
1942
TOI C'EST MOI (reprise de rôle)
Duvernois
Simons - 
LA COURSE À L'AMOUR
 
Lafarge - Llenas & Parin
London
1947
BLESS THE BRIDE
Herbert 
Ellis - Herbert
Broadway
1950
ARMS AND THE GIRL
Fields & Mamoulian
Gould - Fields
Paris >
1951 >
POUR DON CARLOS
Mouezy-Eon & Vincy <P. Benoît
Lopez-Vincy
1952 >
LA ROUTE FLEURIE(*)
Vincy
Broadway
1958
PORTOFINO
Ney
Bellson & Irwin-Ney
Paris >
1958 >
PACIFICO(*)
Nivoix
Moutet - Chabrier
1962 >
LA POLKA DES LAMPIONS(*)
Achard
Calvi - Achard
1966 >
MONSIEUR CARNAVAL(*)
Dard
Aznavour - Plante
Paris
1971
MONSIEUR POMPADOUR(*)
Dorin F.
Bolling - Dorin
Montréal
1971-72
1972-73
1973-74
VIVE MONSIEUR LE MAIRE
DEUX FILLES PAS COMME LES AUTRES
LA COURSE AU MARIAGE
Latulippe
Paris
1974
LES AVENTURES DE TOM JONES
Marsan<Fielding
Debronckart
Paris >
… /979 >
QUATRE JOURS A PARIS (reprise de rôle)
Vincy
Lopez - Vincy
Paris
…/1980
FRENESIE TZIGANE (reprise de rôle)
Vandair & Cayrol
Zevaco & Lebarbier - Vincy
1981
AVENTURE À MONTE-CARLO(*)
Dufresne
Lopez - Ringold
1983
AMOUR À TAHITI(*)
1984
HOURRA PAPA(*)
Demarny - Weldon
Moutet - Demarny
1985
CARNAVAL AUX CARAIBES(*)
Dufresne
Lopez - Ringold
LE ROI DU PACIFIQUE(*)
(Cannes)
LA FETE À CANNES > LIFE IS A FESTIVAL(!)
Janine Guétary
Moutet - 
Légende :
Reprise en vidéo.
Reprise en CD.
(*)33 trs du titre… que pourrait reprendre le CD
(!) LIFE IS A FESTIVAL est la mutation du titre originel de la comédie musicale LA FETE À CANNES dont la création fut incessamment reportée par promesses financières régulièrement atermoyées; deux chansons seulement en furent produites en CD après un 45 tours. (v. discographie en cours d'élaboration)…
Retour au  sommaire de page  ou poursuivre:

COMMUNIQUES

P
R
E
S
S
E
"À bas l'opérette en peau de chagrin !", éructe Robert Pouvoyeur dans Le  Midi Libredu 03/01/2001 (Fr) : "Je me refuse à opérer une distinction nette entre opéra et opérette.  Dans "musique légère", ce que j'oppose à "légère", c'est la notion de "lourd" et non celle de "sérieux". (…)"
Recueilli par 
Gérard Mayen. 
(<Anne Pierjean, France)


F Lopez relance G Guétary
© WH-Carrère/Alpha Presses, DR
"L'opérette, ce Phénix", titre comme en écho LE SOIR du 23/02/2001 (Be) dans un reportage la révélant bien vivante à Nivelles, Charleroi et Namur (Belgique).
Un historique attentif conclut, évoquant les "musicals" anglais et de Broadway, ainsi que les grosses productions des actuelles comédies musicales : "ne seraient-ils pas une nouvelle transformation d'un phénix que l'on croit mort parce qu'on ne perçoit pas combien il demeure en perpétuelle mutation ?"
Introduit et recueilli par
Serge Martin.
P
U
B
L
I
C
A
T
I
O
N
S
Au sommaire de
PHONOSCOPIES
n° 33 de jv-mr 2001 :

• Potins et échos… 

dont GG, mal perçu en oct. 48 
après sa période anglaise.

• Discographies 
 >d’André Dassary (1ère partie) 
> GG égratigné encore 
-avec Luis Mariano
 >de Loulou Hegoburu, 
 >de Jeanne Boitel.
• Le théâtre en 78 tours (1).
• A la recherche des radios perdues (suite).
• Les lieux de mémoire : Les Optimistes.
• Edisson-Bell (3e partie)
• Le cinéma chantant français (suite)
• Qui étaient-ils, que sont-ils devenus. 
A propos des rééditions. 
A propos de…  parole aux discographes.
Au sommaire de
une autre chanson
n° 87 de jv-fv 2001
• On n'a pas tous les jours 20 ans cf. une autre chanson…
• Cousins et cousines d’Amérique nous envahissent…
• Marie-Claire Séguin en grande dame de la chanson québécoise.
• In French (Gérard André; Dany Rossi et Laurence Flahault); l'autre Suisse…)
• Festivals.
• À la “une” : Sapho, le Sud et le Sang.
• Angélique Ianatos : "Je suis un olivier". 
> Intensément enracinée
en sa Grèce, elle nous porte,
par son inspiration et son interprétation
à  établir une parenté avec 
le GG interprète du folklore grec.
• Le meilleur de Marcel Amont, en chansons et à la plume. 
< une heureuse définition 
de M. Achard 
-auteur de La Polka des Lampions-
offre à souligner que
GG a personnalisé "Dans mon cœur", 
créé par M. Amont…
présent à l'hommage rendu à GG 
en 1985 par la ville de Saint-Cloud 
• Les "regards d'artistes" de pierre Duc et de Guy Thomas.
• CD, agenda
M
E
M
O
I
R
E
 
Le 31 janvier 2001, l'acteur Jean-Pierre AUMONT partait charmer les dieux et renouer avec le passé d'une autre mythologie.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Georges Guétary et Jean-Pierre Aumont 
de part et d'autre de Jean Cocteau et  Noël Coward, 
ph. X,  D.R.
Rencontre…
N.B. : prière à celles et ceux qui communiquent des documents de ne pas oublier d'en indiquer leurs références
(date de publication, nom de l'auteur, titre de l'article, titre du journal, du périodique, du livre, …, édition.)
Merci à votre venue, avec l'espoir de votre retour :
abonnement aux nouveautés et/ou commentaire
• Retour au  sommaire de page  de rubrique ou
• Aller à l'introduction de la rubrique et à sa table des matières ou
• POURSUIVRE / SORTIR 
1. Par liens que suggère la page :
Notre site : Sommaire>Recherche 
et/ou :
Sujets :
Autres sites ou adresses :
  • 0/4 : Introduction (oct. 2000)
  • 1/4 : Incontournables (nov. 2000)
  • 2/4 : "Avec joie !" (déc. 2000)
  • 3/4 : Opérettes (janv. 2001)
  • 4/4 : Films (févr. 2001)
  • "Best of" (mars. 2001)
Pour liens absents, merci de nous contacter
"Long box"
Par "Recherche" : ANAO
A.Na.O.
(Académie Nationale de l'Opérette)
Site et adresse
Par "Recherche"
André Dassary
 Exposition itinérante de 
Jacqueline Van Breedstraeten
2. Par libre choix dans le sommaire de la fenêtre de gauche
<<Si elle n'est pas présente,  l'appeler par ce lien
Avec D.R. aux auteurs d'extraits et de photos (v. note générale in "Accueil" cf  le ©),
et l'assentiment confiant et gratifiant de Madame Guétary,
© 1999-2002, Louis Pieters pour l'ensemble du site,
© 2001/03/15 pour cette page élargie le 2001/05/01 sur <http://club.euronet.be/georges.guetary/>, 
© 2003/01 pour sa reprise et sa refonte sur <http://www.georgesguetary.net>
Art et culture>Artistes>Musique>Chanson>Interprètes