Georges Guétary 
au temps des veillées :
noble
quand le chanteur de charme 
nous charme et nous enchante 
tout autrement qu'en prince charmant
paysan
Scène 1 :
l'inouï Guétary
Scène 2 :
élargir le propos
Sorties
 
"Mais lentement le bonheur et le plaisir physique de chanter sont entrés dans le noir de l'hiver.
    "[...]
    "Les airs sont efficaces et simples et je découvre la chanson populaire infiniment savante, plus qu'elle ne le paraît. 
    "[...]
    "J'éprouve [...] un naïf bonheur, celui des contes."
Marie ROUANET,
QUATRE TEMPS DU SILENCE,
Paris, Payot, 1998.
L'INOUÏ GUETARY !

Suite des vendanges qui débouleront dans décembre, novembre est aussi le temps des veillées où, croquant les noix près du feu de bois, on écoutait autrefois les contes et merveilles.
    Transmis par la tradition orale, ils ont semé dans notre moelle d'enfants un besoin reconnaissant d'écoute allié à la fascination qu'exercent certaines voix sur le cortex. (*)
    La chanson populaire ainsi a su se mettre en reliance avec cette magie, comme dans cette fable plaisante que l'oreille prisonnière des images n'aurait pas imaginée interprétée par GEORGES GUÉTARY le méconnu :

"Allez, hue donc, 
sacré baudet : 
j'vas rater ma fwère !"
écume une voix paysanne sur quoi nous narre 
un GEORGES GUETARY inouï :
"Un petit âne faisait des histoires,
"Refusant de tirer jusqu'à la foire
"La charrette du vieux père Grégoire
"Pleine de légumes et de beaux fruits
"Qu'il espérait vendre aujourd'hui
"Avant de retourner chez lui
"Mais il devait se dépêcher
"Car la foire était commencée.

"Allez, hue !
que j'te dis,
sacré bleu !",
s'impatiente le paysan, 
inutilement comme le précise le chant :
"Et ce beau plan
"Restait en plan
"Car le baudet,
"Lui, s'en moquait.
"Le paysan s'égosillait :
""Et allez, allez, allez, allez, allez, allez, marche !",
"Rien n'y changeait :
"Il avait beau faire des prières,
"Lui parler comme un grand-père,
"Le baudet le laissant braire
"Lui répondait simplement :
"Hi, han ! hi, han ! hi, han ! hi, han !"

"Abandonnés sur le bord de la route,
"Beaucoup plus tard, ils virent passer toute
"La foule des marchands et leurs épouses
"Qui rentraient chez eux le cœur content,
"La bourse pleine de l'argent
"Qu'ils avaient tiré des clients,
"Et chacun d'eux se dépêchait :
"La nuit allait bientôt tomber."

"Sacré Dié! qu'est-ce qu'elle va dire, la patronne !",
se désespère le paysan .

hilare
 
 





© WH-Carrère/Alpha Presses, DR



 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

eralih
"Un bon voisin
"Dit en riant :

 
 
 
 
 
 
 
 

""Un peu de vin,
"Rouge ou bien blanc,
"Fera marcher votre baudet
"- Et allez, allez, allez, allez, allez, allez,  marche !",
encouragent-ils tous, hilares :
""Mettez, mettez, mettez-lui 
bonne mesure !"

"Ainsi fut fait :
"Il lui en fit boire une bonbonne,
"Le baudet comme un seul homme,
"Trouvant la boisson bien bonne,
"Se saoula bien gentiment :
"Hi, han ! hi, han ! hi, han ! hi, hic !"
*
"Le petit âne revint de la foire,
"Sans protester, sans plus faire d'histoire :
"Il dormait dans un chariot plein d'poires,
"Traîné par son maître qui chantait
"Sur le chemin, car il avait
"Bu tout le bon vin qui restait
"Puis s'était mis dans les brancards
"Afin de n'pas rentrer trop tard

""Hic! Allez, hue !"

"Qu'on soit un âne ou un humain,
"Dès qu'on a bu le même vin,
"Il n'y a plus que des copains :
"Et allez, tire, tire, tire la charrette,
"Chacun son tour :
"Le baudet replié sur ses pattes
"Se prélassait comme un pape,
"Quelquefois levant la tête
"Pour encourager son maître
"Lui souriait à pleines dents
"Et se rendormait tout content :
"Hi, han, hi, han, hi, han"
devenant ronflement
"rrr,
"rrr,
"rrr..."

L'ÂNE ET LE PAYSAN de Francis LEMARQUE et Domenico MODUGNO
Retour au  sommaire de page  ou poursuivre:
ÉLARGIR...

 
ROBIN DES BOIS,
dès lors encore, 
GEORGES GUÉTARY 
qu'on figea dans ce portrait immuable
de héros beau, jeune, éternel ?

    Peut-être, après tout,  l'oreille et l'imaginaire ont-ils besoin de s'y regarder,  de s'y complaire, ainsi que le laisse entendre l'évocation de droite...

double ?
"Mon fils (4 ans) à chaque fois que je mets un disque de Georges Guétary, me dit : "Après, tu mets "Ivanhoë!", et après ce titre, il veut "Zorro" et  "Robin des Bois", bref  les chansons se rapportant aux héros qu'il voit en dessins animés sur le "Teletoon"",
nous confiait ainsi, le 18 octobre dernier, un admirateur récent, si bien conquis apparemment, lui aussi, qu'il a créé "Le Cercle des Amis de Georges Guétary", précisant : "Il ne s'agit pas d'un fan club, et notre fanzine 
"Avec Joie"
[ndlr : c'est par cette formule que Georges Guétary dédicaçait couramment]
 est simplement un trait d'union entre une vingtaine de correspondants.  Ceci afin d'inventorier (et de faire connaître) ce qui existe."

GEORGES GUÉTARY cependant se composait en tout cas un répertoire plus nuancé qu'on le croit, dans lequel entre autres tendances, l'antihéros est autant présent que le héros...
N'était-il pas, quoi qu'il en soit, sorte de troubadour -ainsi qu'il nous le confiait lui-même d'ailleurs-, narrant autrement qu'à la première personne les autres histoires qu'aiment écouter et rechanter les enfants autant que les grands, telles celle de la JOLIE MEUNIERE ou de BERGERETTE ?

Toujours est-il que cette fascination qu'exercent sur nous les contes,
elle s'est récemment révélée dans la "toile du Web", grâce à un site dans lequel les mots, 
en son "livre d'or", disent à suffisance ce besoin -et cette nécessité.
Les réactions reconnaissantes à cette création tendent par ailleurs à montrer aussi que 
l'Internet ne tuera pas nécessairement les relations humaines
mais pourra au contraire œuvrer à les renouer...
(infos + avant)
Et ne négligeons pas à cette occasion de souligner la force des "chansonniers" trop méprisés, qui savent si talentueusement créer un tableau de vie dans une grande économie de moyens.
Merci à votre venue, avec l'espoir de votre retour :
abonnement aux nouveautés et/ou commentaire
• Retour au  sommaire de page  de rubrique ou
• Aller à l'introduction de la rubrique et à sa table des matières ou
• POURSUIVRE / SORTIR 
1. Par liens que suggère la page :
Notre site : Sommaire>Recherche 
et/ou :
Sujets :
Autres sites ou adresses :
• en mai 2002, temps d'effarements, 
par LE TEMPS DU MUGUET
• en mai 2000, temps des fleurs, 
par LES FLEURS ET L'AMOUR
 Francis LEMARQUE
choisi par
Georges GUETARY
Contacts restés sans suites

Les contes

(*)cf. l'importance de la voix 
sur l'être re appel note
2. Par libre choix dans le sommaire de la fenêtre de gauche
<<Si elle n'est pas présente, l'appeler par ce lien
Avec D.R. aux auteurs d'extraits et de photos (v. note générale in "Accueil" cf  le ©),
et l'assentiment gratifiant de Madame Guétary,
© 1999-2002, Louis Pieters pour l'ensemble du site,
© 1999/11 pour cette page sur <http://club.euronet.be/georges.guetary/>, 
© 2002/05 pour sa reprise et sa refonte sur <http://www.georgesguetary.net>
Art et culture>Artistes>Musique>Chanson>Interprètes