Parménide

Biographie

Parménide vécut de 515 avant J.C. à 450 avant J.C.. Il est originaire d'Elée. On estime qu'il serait le plus important des membres de l'école philosophique située dans cette ville. 
Il fut élève du philosophe ionien Xénophane, mais il ne lui resta pas fidèle et se rapprocha des disciples de Pythagore. Il eut lui-même un disciple très brillant nommé Zénon.
A l'âge de 65 ans, il visita la ville d'Athènes où il rencontra Socrate. On le présente souvent comme l'adversaire d'Héraclite car leurs thèses étaient totalement opposées. 

On le considère comme le père de l'ontologie (doctrine de la théorie de l'être) ; il serait également le précurseur de la théorie de Platon sur les Idées. Platon le surnomma d'ailleurs " le Grand ". Sa doctrine sert de fondement aux théories d'Empédocle (Agrigente, Ve siècle avant J.C.) et de Démocrite (Abdère, Ve siècle avant J.C.).

Il a écrit sa philosophie en vers ; le seul ouvrage qui nous est parvenu est composé de longs fragments d'un poème didactique écrit en hexamètres et intitulé : " De la nature " (Peri fusewV). On peut diviser cette œuvre en deux sections : le chemin de la vérité et le chemin de l'apparence.

Théorie

La doctrine de Parménide est que l'être ne peut surgir du néant et qu'il ne peut ni naître, ni disparaître.
Pour en arriver à cette conclusion, Parménide s'est posé la question : " Qu'est-ce qui est réel ? ". La réponse lui est venue au cours d'une vision et il nous l'a exposée dans un poème : " De la nature ". Il nous décrit un voyage au cours duquel il a été emporté par des nymphes sur un char. Au terme de ce voyage, il a rencontré Dikh (la justice), déesse de la vérité. 

Là, il a eu 3 révélations :
 - L'être est.
- Le non-être n'est pas et il ne faut pas confondre l'être et le néant.
- L'être et la pensée ne sont qu'une seule et même chose.

On peut déduire trois choses de ces révélations :
- premièrement, le néant n'a pas de sens car on ne peut penser ou parler qu'à propos de ce qui est ;
- deuxièmement, " ce qui est " ne naît pas et ne meurt pas, il est un, non divisible et non exposé au changement qu'offre perpétuellement la nature. Mais, selon lui, les humains sont trompés par la perception de leurs sens et les changements de la nature n'ont aucune existence réelle ;
- troisièmement, ce qui définit l'homme dans l'univers est qu'il est à la fois " être " et " pensée " (cf. : plus tard Descartes : " je pense donc je suis ").

Parménide croit en l'existence d'un être absolu, une substance unique à l'origine du monde. Mais l'homme est incapable de concevoir cela car il est limité dans sa pensée. Il affirme également que la réalité ne peut être comprise que par la raison et non par les sens.

Parménide a exercé une influence décisive sur Platon et à travers lui sur le développement de la philosophie. Il a montré que même ce que les hommes considèrent comme fondamentalement vrai est sujet à questionnement.