horizontal rule

 

La conservation des bulbes

Résumé de la conférence de M. Muner

 

Généralités :

Le bulbe  se distingue d’un rhizome et d’une racine tubéreuse.

Il est formé des peaux ( tunique ou écailles) contenant les réserves, du plateau et des racines.

Il est bisannuel. Le bulbe se régénère d’une année à l’autre en restituant ses réserves ; aussi faut-il toujours veiller à acheter des bulbes d’excellente qualité et à leur donner beaucoup de nourriture  (matière organique comme du fumier décomposé à mélanger au sol, à raison de 10 à 15 kg de fumier /m2 ; de l’engrais riche en phosphore et potasse mais peu en azote pour éviter la pourriture.)                    

Espèces de bulbes :

-          à floraison printanière : pour un bon enracinement, certains exigent d’être plantés 8 semaines avant que le sol ne gèle ; c’est le cas du lys blanc, de l’iris bulbeux, de l’anémone rustique, du narcisse ; tulipe, crocus, jacinthe, perce-neige, muscari se plantent sans problème en octobre  

-          à floraison estivale :glaïeul, lys, montbretia, anémone, renoncule sont  à planter du 15 mars au 15 mai quand la terre s’est réchauffée (environ 12 °) ;      dahlia, cana, bégonia tubéreux sont plantés après le 15 mai 

-          à  floraison automnale :colchique, crocus d’automne se plantent du 21 juillet jusqu’en septembre 

Règles de plantation à respecter :

Quelques heures avant la plantation, réhydrater les bulbes dans un peu d’eau tiède, sur un radiateur.

Après 3 ans en place, enlever les bulbes et amender le sol avec de l’engrais et de l’humus pour le fixer.

Profondeur de plantation : 3 fois la hauteur du bulbe, sauf  pour le bégonia tubéreux,  à planter en surface. 

Conservation des bulbes :

  v         Ne pas arracher les bulbes quand le sol est détrempé sous peine de pourriture 

v          Pour les dahlias et canas, attendre les 1ères gelées blanches avant d’enlever ; bien faire sécher le feuillage avant de le couper ; laisser au moins 10 cm de tige 

v         A l’arrachage, garder les feuilles pour que les réserves redescendent dans les bulbes 

v         Etiqueter les bulbes avant de les rentrer 

v         Relaver les bulbes au tuyau d’arrosage afin d’éliminer les œufs d’insectes, les maladies éventuelles

v         Désinfecter les bulbes : dans un mélange d’eau et d’insecticide (respecter les doses indiquées) auquel est ajouté du soufre ou un fongicide, tremper les bulbes quelques secondes puis les laisser sécher quelques heures sur un journal.

v         Séparer les bulbes avant le repos d’hiver. Opérer ainsi pour le glaïeul  en supprimant le vieux bulbe si on veut éviter qu’il ne revienne à la couleur primitive

v         Laisser reposer les bulbes dans un lit de sable du Rhin ou de tourbe pour éviter le dessèchement

v         Toujours stocker dans un endroit sec et sombre

 

Quelques détails concernant :  

 Le bégonia bulbeux :le rentrer et l’oublier dans la motte sur un journal en laissant tige et feuilles ; faire sécher jusqu’à ce que les feuilles tombent d’elles-mêmes ; dégager alors le bulbe de la terre en gardant les radicelles ; placer en un endroit sec,  dans un  pot  fermé et percé de trous, contenant du sable de Rhin ou de la tourbe ; au printemps, retirer de la boîte, réhydrater comme expliqué plus haut, placer dans un bon terreau de bruyère en laissant affleurer le bulbe ; il pousse vers le 15 mars, après le 15 mai, placer au jardin

 Arum et agapanthe : rentrer pour l’hiver 

Amaryllis : gélif ;dès la fin de la floraison, lui apporter une terre riche, soit 50% de fumier décomposé et 50% de terreau de feuilles et de l’engrais liquide pour qu’il fasse des feuilles 

Calla : rentrer et laisser sécher dans le pot sans arroser; laisser en repos total au moins 6 semaines; retirer de la terre, nettoyer le bulbe; remettre dans une bonne terre plus de l’engrais pour reconstituer les réserves; garder en un endroit sec jusqu’à la plantation.

 

Dernière mise à jour : 19 mai 2012 
  Free counter and web stats