LA BRASSE


Technique du mouvement de bras


1. Phase de préparation



Poussée des bras en avant, juste en dessous de la surface de l’eau.
Les paumes des mains sont tournées vers le bas.

2. Phase de propulsion



Les épaules sont repoussées en avant, les bras tendus et les doigts joints.
Les paumes des mains, petits doigts en haut, sont tournées vers l’extérieur à environ 15 à 20 cm sous l’eau.

Au moment de la pénétration dans l’eau, l’articulation du poignet est fléchie, les bras tendus reviennent vers l’arrière à peu près jusqu’au niveau des épaules en poussant vers le bas.
Les mains, qui se ramènent tout près de la poitrine et du visage - paumes brièvement tournées vers le haut -, suivent la flexion des bras.

Technique du mouvement de jambe


1. Phase de préparation


Les jambes sont dans la position de départ, articulations de la cheville et du genou en extension.
Ramenez les talons le plus près possible des fesses en fléchissant les genoux.

Au terme de cette phase les genoux sont écartés à peu près de la largeur des hanches.

La cuisse et le tronc forment un angle d’environ 130°. Les pointes de pied sont fléchies et tournées vers l’extérieur.

2. Phase de propulsion


Les cuisses se tendent et les genoux se rapprochent, tandis que les jambes se propulsent vers l’extérieur.
La face interne des jambes et les pieds repoussent l’eau.
La pression des plantes de pied contribue aussi à la propulsion. Le mouvement de jambes, au contraire, doit être rapide et énergique.

La respiration


C’est lors du passage de la traction au repli des mains vers la poitrine que les épaules sont les plus hautes.
C’est le moment où le nageur inspire.
Il retient son souffle pendant le glissement et expire pendant la phase de traction.

Retour en début de page

Retour Techniques de natation