Presse
Stampa
News
Coups de coeur Communiqués
Comunicati
Press release
Natur Info

Presse Stampa News


 

LE DERNIER RIVAGE... SERA UNE PLAGE BELGE
de F. T., SLNL 1998/9, Hélionat Info 1998/3, FBN-Info n°7 octobre 1998.

DE LAASTSTE KUST... IS EEN BELGISCHE
De grote wending... zal een Belgisch strand zijn!
van F. T.,
vrije vertaling A. D., FBN-Info nr 7 oktober 1998, Natuurleven november-december 1998.

L'ULTIMA SPIAGGIA... SARÀ UNA SPIAGGIA BELGA
di F. T., Info Naturista n.4 1998.

LE PAYS DU NUDISME. UN CHOIX DE VIE
de Pat Gillard, LE SOIR, samedi 21 et dimanche 22 mars 1998.

STRA... BELLISSIMA
di Fabio Perfetto, Info Naturista n.3 1997.

 


© F.T. Avril 1998 - 03/07/07 11:19

ZoomLe Dernier Rivage... sera une plage belge.

Serait-ce la Belgique le dernier pays de l’Union Européenne à ne pas avoir une plage naturiste ?
Plus de quatre cents naturistes à Bredene.

Bredene (Ostende) 30.08.98.Zoom

Comme l’a dit Jacques Deroo, conseiller communal de Bredene, petite ville balnéaire près d’Ostende, dans son discours devant plus de 500 personnes : " La Belgique est un des seuls pays en Europe où le naturisme n’est pas autorisé sur une plage ". La Fédération Belge de Naturisme et la Commune de Bredene ont organisé, le dernier dimanche d’août ’98, la première manifestation naturiste pour une plage libre en Flandre.

Zoom Le matin, la Commune a mis à la disposition de la FBN son beau complexe sportif avec gymnases et piscine où plus de 400 naturistes licenciés ont pu utiliser les installations. Après un repas typique pris en commun, le rendez-vous a été donné devant la statue de la Betsy Nue dans le centre de la ville, au milieu des journalistes et de diverses TV.

Sous la symbolique statue de la Betsy qui trône nue, semblable au fameux Colosse de Rhodes, après le discours des politiciens, on a pu entendre les paroles d’Arlette Debbaut, présidente de la FBN et de Karl Dressen, président de la Fédération Naturiste Internationale, venu appuyer la manifestation. Dans la foule et parmi les représentants des clubs belges, on a pu noter la très sympathique présence d’associations amies hollandaises, françaises et luxembourgeoises. Zoom

Puis, traversant Bredene derrière le Conseiller Deroo, tous se sont rendus à pied jusqu’à la fameuse et très belle plage que la Commune voudrait mettre à notre disposition. Là, toujours habillé, on a planté d’une manière solennelle sur la plage le drapeau de l’Union Européenne.

Il faut savoir que la loi belge actuelle interdit le fait de se mettre nu au regard de tiers. Après les prochaines élections de printemps, on pense faire changer la loi et la mettre au moins au niveau des autres pays progressistes de l’Union Européenne. En cette occasion les naturistes belges remercient particulièrement les personnes qui ont signé cet été la pétition pour l’ouverture de cette plage et le changement de la loi.

On espère l’ouverture en l’An 2000.

F. T.

ZoomL’Ultima Spiaggia... sarà una spiaggia belga.

Sarà il Belgio l’ultimo paese dell’Unione Europea a non avere una spiaggia naturista?
Più di quattrocento naturisti a Bredene.

Bredene (Ostenda) 30.08.98.Zoom

Come lo ha detto Jacques Deroo, consigliere comunale di Bredene, piccola città balneare belga presso Ostenda, nel suo discorso davanti a più di cinquecento persone : "Il Belgio è uno dei soli paesi in Europa dove il naturismo non è autorizzato in spiaggia." La Federazione Belga di Naturismo e la Giunta municipale di Bredene hanno organizzato, in quest’ultima domenica di agosto ’98, la prima manifestazione naturista per una spiaggia libera nelle Fiandre.

Zoom La mattina il municipio ha messo a disposizione della FBN il suo bel complesso sportivo con palestre e piscina dove più di 400 naturisti tesserati hanno potuto usufruire dell’impianto. Dopo un pranzo tipico preso in comune, l’appuntamento si è dato davanti alla statua della Betsy Nue (Besty Nuda) nel centro del paese assieme ai giornalisti e a varie TV.

Sotto alla simbolica statua della Betsy che troneggia nuda, simile al famoso Colosso di Rodi, dopo il discorso dei politici, si è potuto sentire le parole di Arlette Debbaut, presidente della FBN e di Karl Dressen, presidente della Federazione Naturista Internazionale, venuto appoggiare la manifestazione. Tra la folla e i rappresentanti dei club belgi, si è anche notata la simpaticissima presenza di associazioni amiche d’oltre confine olandesi, francesi e lussemburghesi. Zoom

Poi, attraversando Bredene dietro al Consigliere Deroo, tutti si sono mossi fino alla famosa e bellissima spiaggia che la Giunta comunale vorrebbe mettere a nostra disposizione. Lì, sempre vestiti, si è piantata solennemente sulla sabbia la bandiera dell’Unione Europea.

Bisogna far sapere che la legge belga attuale vieta il fatto di mettersi nudi allo sguardo di terzi. Dopo le prossime elezioni di primavera, si pensa far cambiare la legge e metterla al meno alla pari degli altri paesi progressisti dell’Unione Europea. In questa occasione si ringraziano particolarmente le persone che hanno firmato quest’estate la petizione alle Betulle a favore dell’apertura di questa spiaggia e del cambiamento della legge belga.

Si spera l’apertura nel 2000...

F. T.

ZoomDe Laatste Kust... is een Belgische.
De grote wending... zal een Belgisch strand zijn!

Zou België het laatste land zijn binnen de Europese Unie die geen naturistenstrand heeft ?
Meer dan vierhonderd naturisten te Bredene!

Bredene (Oostende) 30.8.98. Zoom

Zoals gemeenteraadslid van Bredene, Jacques Deroo, het zijn toespraak voor 500 aanwezigen heeft gezegd "België is het enige land in Europa waar het naturisme op het strand verboden is". De laatste zondag van augustus organiseerde de Federatie van Belgische Natunsten, in samenwerking met de gemeente Bredene, een eerste naturistenmanifestatie tot het bekomen van een vrijstrand in Vlaanderen.

Zoom Tijdens de voormiddag stelde de gemeente zijn prachtig sportcomplex met zwembad ter beschikking van de F.B.N. waar zon 400 aangesloten leden hun geliefkoosde sport mochten beoefenen. Na een gezamenlijke, streekgebonden maaltijd was het verzamelen geblazen voor het standbeeld "De Blote Betsy" omringd door de perslui en verschillende TV-ketens.

Onder het symbolisch standbeeld van de naakte Betsy, gelijkaardig aan de kolos van Rhodos, mochten wij, na de toespraken van de plolitiekers, de woorden aanhoren van Arlette Debbaut, voorzitster van de F.B.N. en van Karl Dressen, voorzitter van de Internationale Naturistenfederatie, die aan de manifestanten zijn steun kwam betuigen. In de menigte en de vertegenwoordigers van de verschillende Belgische verenigingen kon men eveneens de zeer sympatieke aanwezigheid vaststellen van nederlandse, franse en luxemburgse federaties.

ZoomEn dan, Bredene doorkruisend achter gemeenteraadslid Deroo, zijn we allen tot aan het veelbesproken en zeer mooie strand, die de gemeente ons ter beschikking wil stellen, gewandeld. Dââr, steeds gekleed, hebben we op het strand plechtig de Europese vlag geplant.

Men moet weten dat de huidige Belgische wetgeving naakt in het openbaar verbiedt. Na de komende lenteverkiezingen denkt men de wetgeving te kunnen aanpassen en ze minstens gelijkwaardig te maken aan deze van de andere progressieve Europese landen. Bij deze gelegenheid danken de Belgische naturisten zeer speciaal al de personen van onze club die deze zomer de petitie, tot het bekomen van een vrijstrand en een wetswijziging, hebben ondertekend.

We hopen op de opening in het jaar 2000 !!!

F. T. (vrije vertaling A. D.)

Info Naturista n.3 1997
Unione Naturisti Italiani
FE.NA.IT.

 

20e Strabetulle
20
th Strabetulle

STRA... BELLISSIMA

di Fabio Perfetto

Credo che alla fine di questa edizione della Strabetulle il più soddisfatto sia stato proprio Pongo. un simpatico cagnolino che mi abbaiava ogni volta che passavo vicino alla sua tenda. Una bella bustina di croccantini è stato il gustoso premio per essere stato il primo quadrupede a tagliare il traguardo della simpatica gara di corsa campestre, disputatasi come da programma, domenica 27 luglio. Giunta ormai al la sua ventesima edizione, è probabilmente la manifestazione più importante tra le tante che vengono organizzate al Club Le Betulle.

Mai come in questa circostanza la competizione è una scusa per divertirsi, il partecipare non è importante ma addirittura fondamentale. Diversi manifesti affissi per il campeggio annunciavano con qualche giorno di anticipo la breve maratona. Qualcuno prova il percorso, realizzato con sapiente cattiveria da Luca e Paolo (tanto loro non vi parteciperanno come atleti ma faranno parte della giuria). Sono quasi in 50 ad iscriversi. E' domenica. Gianfranco con il suo campanaccio chiama a raccolta tutti gli atleti : oltre alle scarpe, indossano i pettorali. Primi a partire sono i ragazzi fino a 12 anni. Luisa e Luna sono le più giovani partecipanti, neanche un anno, così piccole che non sanno ancora camminare : per loro e per altri piccolissimi la Strabetulle sarà una passeggiata sulle spalle delle loro mamme. Corre invece ormai da sola e per la seconda volta la signorina Martina, neanche cinque anni.

Lungo il percorso, che attraversa ogni angolo del campeggio, tutta la gente delle Betulle che non corre si prodiga nell'incoraggiare gli allegri podisti. Qualche tifoso si è anche portato una trombetta, colonna sonora della corsa insieme agli incitamenti ed al campanaccio con cui Gianfranco sottolinea i passaggi del gruppo. Ecco l'arrivo dei primi ragazzi, per tutti un caloroso applauso.

Tocca ora ai meno giovani : un naturista non diventa mai vecchio. Per loro c'è anche la terribile salita dopo il ponticello. La giuria controlla meticolosamente i passaggi dei concorrenti cosicché nessuno può tagliare e fare il furbo. Sulla cima del colle una ragazza rinfresca gli esausti scalatori lanciando un pò d'acqua. La prova risulta piuttosto faticosa, per cui qualcuno preferisce alternare momenti di corsa ad alcuni di sana passeggiata... Fabio e Mario sono i primi ad arrivare, ma i veri vincitori siamo tutti noi che abbiamo partecipato a questa bellissima festa.

Ci sono tanti premi, le coppe ai più bravi e tanti altri ancora, libri, racchette da ping pong e giochini vari. Per tutti alla fine un ottimo spuntino, per recuperare un po' delle energie profuse per affrontare quei continui saliscendi. Uno spuntino al quale prendono parte anche coloro che sono stati solo semplici spettatori, protagonisti della gioiosa cornice di pubblico della Strabetulle.

L'appuntamento è per il prossimo anno. Gianfranco ha già in mente alcune idee per renderla ancora più bella ed evitare che diventi troppo competitiva, mantenendo invece il suo spirito di divertente festa sportivo - naturista.

STRA... BELLISSIMA

de Fabio Perfetto

Je pense en fait, qu'à la fin de cette édition de la Strabetulle, le plus satisfait est vraiment Pongo, un sympathique petit chien qui aboyait chaque fois que je passais à côté de sa tente. Il a été récompensé par un délicieux et beau sachet de croquettes. Il a été le premier quadrupède à couper la ligne d'arrivée de la sympathique course champêtre disputée, comme prévu, dimanche 27 juillet. Arrivée à sa vingtième édition, c'est probablement la manifestation la plus importante parmi les nombreuses activités organisées par le Club Le Betulle.

Jamais comme dans cette circonstance la compétition n'a été une excuse pour se divertir. Participer n'est pas important mais fondamental. Diverses affiches collées dans le camping annonçaient avec quelques jours d'avance le bref marathon. Certains essayent le parcours, réalisé avec une savante méchanceté par Luc et Paul. De toute façon, ces derniers ne participaient pas en tant qu'athlètes : ils faisaient partie du jury. Les participants sont presque 50. C'est dimanche. Gianfranco avec sa cloche alpestre appelle les concurrents : ils étaient vêtus de leurs chaussures et leurs brassards numérotés. Les premiers à prendre le départ sont les enfants de moins de 13 ans. Louise et Luna sont les plus jeunes concurrentes - elles n'ont pas un an - si petites qu'elles ne savent pas encore marcher. Pour elles, la Strabetulle sera une promenade sur les épaules de leurs mamans. Au contraire, Mademoiselle Martine, court toute seule pour la deuxième fois, elle a quatre ans et demi.

Le long du parcours qui traverse chaque recoin du camping, tous les gens des Betulle qui ne courent pas encouragent nos joyeux compétiteurs. Un supporter a emmené sa trompette, fond sonore de la course, au milieu des incitations et de la cloche alpestre avec laquelle Gianfranco souligne les passages du groupe. Voici l'arrivée des premiers enfants : pour tous de chaleureuses acclamations.

C'est au tour maintenant des moins jeunes : un naturiste ne vieillit jamais. Pour eux il y aura aussi la terrible montée après le petit pont. Le jury contrôle méticuleusement les passages des concurrents de façon que personne ne puisse couper le circuit ou faire le malin. En haut de la colline, une fille rafraîchit les grimpeurs épuisés en leur lançant de l'eau. L'épreuve s'avère plutôt difficile. Certains préfèrent alterner leurs moments de course à d'autres qui s'apparentent plutôt à une saine promenade... Fabio et Mario sont les premiers à arriver, mais les vrais vainqueurs sont tous ceux qui ont participé à cette très belle fête.

Il y a beaucoup de cadeaux : les coupes aux meilleurs, des livres, des raquettes de ping-pong et autres petits jeux variés. Pour tous, à la fin, un excellent casse-croûte pour récupérer l'énergie déployée à affronter ces continuelles montées et descentes. Une collation à laquelle prennent part aussi les simples spectateurs, gentils supporters dans le joyeux cadre de la Strabetulle.
Rendez-vous est pris pour l'année prochaine. Gianfranco a déjà en tête quelques idées pour rendre cette course encore plus belle et éviter qu'elle ne devienne trop une compétition. Son but est de garder, au contraire, son esprit de divertissante fête sportive et naturiste.

Avec l'aimable autorisation de :

Fabio Perfetto, du CCNI - UNI

et de :

Gianfranco Ribolzi, président de l'UNI, secrétaire FE.NA.IT.

Cette sympathique compétition a lieu tous les ans au Club Le Betulle de Turin.

Club Le Betulle (UNI-FENAIT)
Casella Postale 1
I - 10040 La Cassa (TO)
Italia
Tél./Fax (011) 9842819
e-mail :
natur@arpnet.it

LE SOIR * samedi 21 et dimanche 22 mars 1998.
Supplément Septième Soir page 17.

 

LE PAYS DU NUDISME. UN CHOIX DE VIE

de Pat Gillard

Renseignements pratiques

Le Salon des vacances n'a pas oublié les adeptes du naturisme. Plonger nu dans les vagues ou dorer son corps sans entrave au soleil, laisser de côté short et maillot pour gambader dans les prés, partager en tenue d'Adam, un sauna, une partie de mini-golf ou une longue promenade au bord de la mer... Si la Belgique reste un des derniers bastions européens des "textiles" intégristes qui ne quitteraient pour rien au monde leur maillot et dénient aux autres le droit de se mettre nus, même de la façon la plus discrète possible, il y a longtemps que les pays voisins offrent de réelles facilités aux naturistes en leur réservant coins de campagnes, plages, bords de lacs et de rivières.

Au Danemark, sauf rare mention contraire, on peut même pratiquer le naturisme partout en bord de mer.

Mouvement tolérant et sérieux, le naturisme se définit comme la plus simple façon d'être humain.

C'est une manière de vivre en harmonie avec la nature, caractérisée par la pratique de la nudité en commun et qui a pour objet de favoriser le respect de soi-même, le respect des autres et de l'environnement .

Un beau programme, pétri de tolérance et de réelle sérénité, qui rassemble chez nous de très nombreux adeptes puisqu'on estime à quelque 200.000 le nombre de Belges naturistes convaincus ou saisonniers qui n'hésitent pas à laisser tomber le bas.

UN MOUVEMENT SÉRIEUX ET TOLÉRANT

Ce n'est qu'en pratiquant le naturisme que l'on peut réellement le comprendre , explique Luc Hubot, président de la Ligue francophone de naturisme (LFN) et secrétaire de la Fédération belge de naturisme (FBN).

Naturisme signifie contact avec la nature et disparition des classes sociales puisqu'on porte tous le même "uniforme".

En se déshabillant, on se débarrasse en effet des attitudes factices et des signes extérieurs de situation sociale.

Ouverture d'esprit, développement du sens de l'amitié et de l'entraide, le naturisme vise l'harmonie dans la simplicité retrouvée et permet d'atteindre un profond sentiment de bien-être, de liberté et de détente corporelle.

Qui pratique le naturisme ?

Tout le monde, jeunes et vieux, minces et gros, beautés craquantes et clones de Quasimodo. Ces concepts sont en réalité très subjectifs, la nudité nous remet chacun à notre place comme être respectable avec ses qualités et ses défauts.

Le naturiste n'est ni voyeur, ni exhibitionniste.

C'est un être de liberté qui laisse rayonner sa personnalité naturelle.

De même, loin d'être rejetés, les handicapés sont pleinement intégrés chez nous.

Que se passe-t-il la première fois ?

Tout se passe très facilement et la gêne est très vite dissipée.

Pour les enfants, c'est même très facile car le naturisme permet des contacts privilégiés avec leurs parents.

S'il est vrai qu'au moment de l'adolescence certains jeunes, surtout les garçons, rechignent à se mettre nus, leurs parents respectent tout à fait leur choix, en sachant très bien que quelques années plus tard ils reviendront rejoindre le mouvement.

J'ajouterai enfin qu'il est bon d'insister sur le fait que le naturisme est une démarche très saine qui présente toutes les garanties de sérieux et de rigueur morale.

On ne vient pas chez nous pour draguer.

SUR LES PLAGES DE CADZAND OU DE BERK

Les naturistes belges dépriment. Depuis plusieurs années, les autorités compétentes étudient le dossier.

Nulle éclaircie à l'horizon pour voir enfin la côte belge - pardon, flamande - ou les Lacs de l'Eau d'Heure accueillir un centre naturiste ou proposer au moins quelques centimètres de sable ou de gazon aux adeptes du nu intégral.

Une situation qui stupéfie nos voisins naturistes français, allemands et surtout hollandais... qui optent donc pour d'autres plages et campagnes comme destinations de vacances.

L'alternative pour nos compatriotes ?

Se tourner vers les clubs de la FBN ou les plages et plans d'eau à l'étranger.

Si le bronzage intégral hors club vous intéresse, rejoignez donc les superbes plages de Groede et de Cadzand (Zélande) ou de Berk (France), où de larges tronçons de sable sont officiellement réservés aux adeptes du "full monty" (entièrement à poil).

Destinations idéales pour le tourisme d'un jour, mais voyeurs et "photographes d'art" vite éjectés.

Quoi de plus normal !

Pour les vacances, si le préjugé "camp de nudistes retranché" a la vie dure, il existe en réalité un choix considérable de possibilités loin des cages à lapins et des fils barbelés de la Grande Bleue: des vivifiantes plages atlantiques aux forêts du Grand Nord, de la campagne profonde aux rivières de montagne, chacun peut trouver, loin de la foule, un paradis de calme et de convivialité familiale à la mesure de ses rêves.

Ajoutons enfin que si la plupart de nos voisins permettent de se balader nu dans son jardin en tout bien tout honneur, il n'en est absolument pas question en Belgique, où il suffit à une personne d'être soumise involontairement à la vue d'un corps en tenue d'Eve ou d'Adam pour que sa plainte soit retenue en justice.

Ceci explique les précautions prises par les clubs de la FBN pour rester imperméables à la vue, même s'ils n'ont rien à cacher !

PAT GILLARD

Renseignements pratiques.

Reconnue par l'Adeps, la LFN (9, Bois des Broux, 5080 Rhisnes, tél./fax: 081/56.66.17, GSM: 075/28.02.44) fait partie de la FBN (14 Hoppestraat, 9000 Gand, tél./fax: 09/226.79.20), elle-même reconnue par la Fédération naturiste internationale, ce qui permet aux membres belges d'avoir accès aux installations naturistes du monde entier.

On soulignera ici que la France s'impose comme un paradis pour les naturistes.

On peut obtenir tout renseignement utile à ce propos auprès de l'Office national français du tourisme (La Maison de la France, 21, avenue de la Toison d'Or, 1050 Bruxelles, téléphone 0902/88025, fax: 02/502.04.10).

On y trouvera notamment la version 1998 de l'important guide touristique "Naturisme en France" présentant les centres de vacances, locations, campings et autres possibilités de caravaning naturiste.

La FBN rassemble quelque 15.000 membres, la grande majorité néerlandophones, répartis en une vingtaine de clubs, la plupart possédant un terrain avec diverses commodités telles que piscine et sauna, terrain de sports, emplacements de camping, etc.

Pour l'affiliation à la LFN, prévoir une cotisation annuelle de 1.000 à 1.200 F par famille selon les clubs.

Cette affiliation donne droit aux licences régionale, nationale et internationale et couvre toutes les assurances nécessaires.

On soulignera que la priorité est accordée aux couples et aux familles, certains clubs évitant les "monsieurs seuls" sauf si ces derniers sont parrainés par des membres.

Les clubs organisent régulièrement des activités ludiques en extérieur (soirées naturistes au parc aquatique Océadium à Bruparck Bruxelles, etc.) ainsi que des expositions, rencontres sportives, soirées dansantes (habillées) et autres conférences.

Une vingtaine de piscines communales réservent également des tranches horaires aux clubs naturistes.

La FBN est présente au Salon des vacances.