Ce n'est pas la longueur du chemin qui compte.

Le lion et le petit lapin blanc


Ping-Pang est un gentil lapin blanc. Il a une épouse et sept enfants, passe son temps à folâtrer dans l'herbe. Son terrier se trouve à côté de l'antre du lion Chong-Chang, vieux ronchon solitaire.
- "Sept enfants, vous êtes un irresponsable, Ping-Pang."
- "Mais seigneur, nous vous laissons bien tranquille. J'ai fait de sévères leçons à mes enfants à ce sujet."
- "Votre existence même est une gêne et une stupidité. Moi, je suis beau et noble. Mes rugissement inspirent le respect."
Ping-Pang continue de gambader au soleil. – "En voilà assez, je ne supporte pas vos manières insolentes. Je vous donne deux jours pour trouver un autre gîte. Sinon je vous écrabouille."
- "Seigneur, nous ne pourrions jamais en ce temps si court, trouver un terrain favorable. Ayez pitié, mes petits n'ont pas de fourrure, ils n'ont pas encore ouvert les yeux. Donnez-moi un délai plus long."
- "Deux jours, pas une seconde de plus."
Ping-Pang rentre au terrier, réfléchit. Il a trouvé un plan. Le lendemain.
- "Seigneur lion, je cherchais un emplacement pour mon nouveau terrier quand j'ai rencontré un animal qui m'a déclaré: Je suis le plus puissant roi de toutes les terres à la ronde. Il a rugi de façon épouvantable."
- "Stupide cul blanc, tu ne lui a pas expliqué que c'était moi le roi de toutes les terres à la ronde ?"
- "Je le lui ai dit, Seigneur Lion. Il a ri et m'a répondu qu'il vous écraserait comme un moustique."
- "Mène-moi à lui, je n'en ferai qu'un bouchée." Le lapin fait mine d'hésiter, le lion insiste.
Le lapin conduit le lion, il fait de multiples détours pour allonger la route. Chong-Chang s'essouffle et se fatigue, tout en entretenant sa hargne. Ils arrivent à un puits.
- "Voilà, Seigneur Chong-Chang, celui qui affirme être le roi de toutes les terres à la ronde, est au fond du puits." Le lion se penche, voit un animal furieux, l'injurie, lance un cri furieux. Il entend un petit rire, celui de Ping-Pang. Le vieux lion comprend alors qu'il s'est emporté contre sa propre image. Il a honte, décide de finir ses jours de l'autre côté de la montagne, où personne ne connaît cette histoire.

D'après Le lion et le petit lapin blanc, in La grue cendrée, les plus beaux contes zen, Henri Brunel, Calmann-Lévy, 2000.