En guise de conclusion :

Vous comprendrez aisément qu'il ne m'a pas été possible d'écrire les pages qui précèdent en quelques jours, ni même quelques mois. En fait, c'est un travail que j'ai commencé il y a plus de 30 ans et que j'ai complété, relu, remodelé et remis à jour plus d'une fois.
On peut dire en quelque sorte qu'il s'agit ici du résultat de 55 ans d'expérience comme secrétaire-général d'un Cercle, que je me suis attaché à faire évoluer au fur et à mesure des profonds changements qui se sont produits dans les habitudes, les mentalités et la technique au cours de ces nombreuses années.
Comme notre monde continue à bouger et la technique moderne à progresser constamment, cette technique est un domaine que je n'ai pas voulu aborder ici, bien qu'il y aurait beaucoup à en dire.
Si on m'avait dit en 1956 que l'administration du Cercle et l'impression de son bulletin seraient faites à l'aide de quatre ordinateurs avec traitement de texte, gestion de fichier, impression automatique des adresses sur étiquettes autocollantes, composition typographique avec illustrations au choix sur imprimante au laser couleurs et système de reproduction par duplicopie, j'aurais été plus que sceptique.
Je n'aurais pas imaginé non plus que toutes nos pages d'information auraient pu être regardées facilement à distance sur un écran.
Et j'écrivais déjà en 1990 les lignes suivantes :
Je ne le serais plus (sceptique) si on me disait que dans 30 autres années, un cercle polyglotte pourra fonctionner à distance et les membres se voir et se parler en restant chez eux, ce qui aurait bien sûr quelques avantages mais aussi quelques inconvénients d'un autre genre que ceux que nous connaissons à l'heure actuelle.
En attendant, je crois avoir fait œuvre utile en écrivant ce qui, avec les années, est devenu d'abord une petite brochure, que j'ai fini par mettre sur notre site Internet et j'espère que ces pages pourront servir ne fût-ce qu'à donner des idées aux dirigeants des cercles actuels et, ce qui est son but principal, à aider d'autres polyglottes à fonder des cercles quand et où le besoin s'en fait sentir.
J'ose espérer qu'ils continueront à collaborer et à se serrer les coudes au sein d'une Fédération Polyglotte qui est au moins autant un état d'esprit qu'une association organisée, bien que nous ayons tout lieu de croire qu'elle le redeviendra prochainement.

Auteur : Roger MALEVEZ

Mis à jour à Bruxelles, le 10 mars 2012.

--- Page 06 ------------------------ Retour au Sommaire ----------------- Suite page 07 ----