RABULèTS 2002                    webpanel.gif (1408 octets)        Nos vola kand minme à l’ pâdje 73
do Volume 2 dèl Trwèzyin.me anêye

Aveules.gif (4436 octets)
Tot va au mia.
A Wimblèdon deus djoûweus d’ bale à l’ rakète on fait cope è î bén gangnî. L’ bia là-ddins, c’ èst k’ onk dès deus èst Pakistanè èt l’ ôte Israèlyin. L’ aroke c’ èst ki l’ prumî s’ a faît taper dsus sès dwèts è s’ payî po z’ awè insi colaboré avou on innmi… Faut dîre ki, vêla (k’i z-ont ètou l’ nuklèyêre bombe) on n’ a nén balziné à condamner ène bauchèle à ièsse "fwârcîye" pa kat omes passki s’ frére avéve sèrer d’ ène miète trop près ène feûme pus "wôte" ki li.
*
Au Brésil on continuwe di fièster à rlaye po z’awè gangnî Cope do Monde. Vont-i ariver à bate li France dsus c’ tèrin-la ?
*


Po l’ Flamind sicrîjeû Jozef Deleu, "Lès Flaminds ont stî (lontimps) rabachî dins l’ ombe dès francofones" èt i radjoute "lès bourjwès flaminds d’ boune famile cauzîne li françès èt n’ si mète à ûzer do dialèke di leû rédjion k’ po comuniker avou l’ mèskène o l’ djârdinî". Amon nos ôtes on dit tot parêy è mète "Walon" à l’ place di "Flamind" (deus trwès volenut mète Françès à l’ place di francophone). L’ difèrince là ddins c’ èst k’ lès prumîs n’ si sont mauy djokés d’ awè dès sicolâdjes dins leûs linwâdjes. Lès deuzyinmes, èwou è nn’ avîne-t-i ?
*

Rèn k’ po dîre k’è 1594 i gn’ avéve dèdja dès Bèljes. A Anvers, cit anêye-la, on Leo DE MEYERE, a fait parète amon Arnoult Coninx, on lîve "Prosopee d'Anvers". Didins on trove "Poeme pour la paix Belgique". C’ èstéve ène atake conte lès Françès èt lès Zolandès èt z-î dîre ki lès govièrneus n’ compudenut rén à l’ mintalité dès Bèljes !
Po l’ plêji, è voci châl on ptit bokèt :
"Ne sachans, qu'un BELGEOIS a l'âme courageuse
Comme d'un beau genêt la fierté genereuse,
Qui marche mollement au frein obéissant
Qui est un peu lasché, et qu'on va maistrisant
Aprochant de son oeil l'ombre de la baguette
Mais quand on va serrant sa bride courtelette,
Et picquant un petit de l'esperon son flanc,
Plustost monstre son mors tout rougeastre de sang
Que d'avancer un pas à la lasche contrainte
Du frain, et de l'espron, dont sa peau saigne atteinte.
Ains sa charge il emporte, il boit, il saut, il court,
Il escume, il hannit, il se dresse tout court,
Se lève à quatre pieds pour secouer son maistre,
Et dehors les arçons sur la dure le mettre :
Tout ainsi le BELGEOIS si on le veut régir,
En bénine douceur, est enclin à fleschir,
Et se courber au voeil des royales demandes
Et de les accomplir tant fussent-elles grandes"

Tinoz, vola on Gospèl do Wisconsin Il èstéve tchanté pa Alfrèd Vandertie.
"Estiz la quand il ont crucifyi m' Segneur?
Oh. Oh. Oh. Oh.
I gn-a des cops qu' ça m'fait tron.ner. tron.ner. tron.ner
Estiz la quand...
Estiz là quand i l'ont cIawe dissu l' crwes ?
Estîz la quand i l'ont coutchi didins l' tombe ?
Estiz la quand il ont
role l' pire evoye ?"


Po shûre l’ volci ètou dins li rfondou didla J
Esstee laa con ill lon crissifeeyee m'Seggyer ?
Oh, oh, oh, oh,
i na deh koo k'so m 'fey troney, troney, troney.
Esstee laa...
Esstee laa con ill lon klaaweh disi l' queh ?
Esstee laa con ill lon koochee dihehl tomb ?
Esstee laa con ill lon rooleh I'peer evooy ? "
*
Gn’ a-t-i ène sakî po ratinde cki shût dèl "Pitite Wachlète ?"


Wachlete.gif (7270 octets)


On sè 'l dimande, savoz...

A môde di rén, on comache dispû d’pus d’ 423 pâdjes ! Faléve-t-i l’ fé ? Aloz sawè !
Èt dsus
http://users.swing.be/rabulets avoz vèyu ?

On rimonte à l' INTREYE ?