Tu es bien
jolie

Tu es bien
jolie
 

L'an de grâce 1319, le 13e jour de mars

A mon beau prince,

Rappelle-toi, mon beau lieutenant, blond et grand, toi qui es venu à ce château où j'étais servante. Des nobles étaient présents mais le plus noble à mes yeux, c'était toi. Je t'avais regardé et tu t'amusais, tout en m'observant du coin de l'œil. J'avais pu sentir ton parfum envoûtant. Je travaillais, et en prenant ton verre, tu t'es penché vers moi. Tu m'as frôlé la hanche puis, tu m'as souri et glissé à l'oreille quatre mots. Quatre mots qui m'ont troublé, quatre mots qu'aussitôt tu avais oublié. Mais, moi je me souviens de tout: tu hantes mes jours, mes nuits, je ne cesse de penser à toi. Ces quatre mots, qui me caressent la nuit, ton doux visage, ton doux parfum me bercent aussi. Quatre mots simples qui m'ont réchauffé le cœur et ont changé toute ma pénible vie de servante. Grâce à toi, tout est différent dans ma vie morose, et comme une rose, je m'épanouis, au souvenir de cette glorieuse fête. Je garde l'espoir de te revoir un jour, mon amour. Tendres baisers à mon plus beau souvenir

Manon

    Retour à la table des matières